This page is not available in your language, please, choose yours

Master class : callas et sa légende

Publié le 24 septembre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


15, rue Blanche
75009 Paris 9

Marie Laforêt a retrouvé les lunettes noires, le strict tailleur noir et le franc parler de Maria Callas, professeur de chant cinq ans avant sa mort en 1977, pour se mettre dans la peau de l'héroïne de "Master Class" au Théâtre de Paris en cette rentrée 2008-2009.

Pour l'histoire :
1972. Maria Callas a perdu sa voix et donne sa dernière Master Class. Parmi les auditeurs de la Julliard School of Music, le jeune Terence McNally, futur critique lyrique du New York Times, prend des notes, passionné. Il attendra vingt ans avant de retranscrire cette leçon magistrale dans sa pièceMaster Class. Leçon de chant. Leçon de cheminement intérieur, d'humilité et d'amour absolu. Leçon de vie. Une diva incomparable peut-elle partager le secret intime de son idéal artistique ?
"Ce soir, après tant d'années, je suis sûre que mes rencontres avec Callas n'étaient pas du domaine du fortuit, de l'anecdote. On était en mai 1965. De ces jours déjà longs, où l'on se sent grisé et fautif en vêtement de soir, alors que les merles donnent encore de la voix. Foule mondaine à l'Opéra de Paris. Chacun allait, soyons juste, pour être vu et non pour écouter. En montant les marches déjà, le verdict était annoncé ; d'accolade en baise-main on se passait le mot, soufflé comme un secret d'alcôve : Callas la Divine n'avait plus de voix. "Elle a trop maigri, chérie, trop vite". D'où vient cette manie d'enfant cruel d'adorer faire tomber les étoiles ? Il est vrai "Casta Diva" laissa un goût de déception, solitude et fragilités mêlées. D'infinie lassitude surtout, dans ce décor de caverne et de feuilles de chêne. Mais j'étais jeune, heureuse, enceinte de mon premier enfant : j'oubliais la soirée. Je devais m'en souvenir bien plus tard dans ma vie, lors d'un dîner en ville. 1976. Fleurs, christaux, paillettes. L'ennui. Et Maria Callas. Tailleur Chanel rose cendre, mousseline rose à son sac. Brave comme un taureau qui saigne, elle faisait face, d'une voix adoucie de calmants "Oh, vous savez, je travaille encore tous les jours". Elle mangea à peine, nous étions placées face à face. Elle m'a regardée. Elle m'a regardée. Elle. Tout ce qu' il y avait dans ce regard là, tout, Terence McNally vous le confiera ce soir." - Marie Laforêt
Mise en scène par Didier Long, "la fille aux yeux d'or" (son surnom depuis son succès dans le film au même titre en 1961) aborde avec engagement et sans cabotinage, pour la troisième fois dans la capitale, ce rôle qu'elle a interprété en 1997 au Théâtre Antoine et en 1999 à l'Opéra-Comique.
Son interprétation lui a valu d'être nommée aux Molières 2000.
Aux Etats-Unis, l'Américain Terrence McNally, l'auteur de la pièce adaptée en français par Gilles Stickel, a reçu un Tony Award en 1996, Zoé Caldwell créant alors le rôle de Callas.
Admirateur de la cantatrice grecque dont il a eu la révélation en écoutant son premier enregistrement de "Lucia de Lammermoor" de Donizetti, McNally a choisi de la faire connaître du public en la montrant sur un plateau nu, dans le cours d'interprétation qu'elle donna à la Juilliard School de New York en 1971 et 1972.
En 1973 et 1974, en compagnie d'un de ses anciens partenaires, le ténor italien Giuseppe Di Stefano, elle entreprenait son ultime et pathétique tournée de récitals. Moins de trois ans plus tard, déjà légende vivante, elle s'éteignait dans son appartement parisien.
Pour "Master Class", flanquée d'un authentique pianiste joué par Frédéric Rubay, Maria Callas fait travailler trois jeunes chanteurs -- deux sopranos et un ténor -- qu'elle ne ménage pas.
Le public (celui de la Juilliard School) est fréquemment pris à témoin. Pour la cantatrice, c'est l'occasion à la fois de faire passer un enseignement exigeant -- insistant sur la nécessité d'une diction claire et de l'expression d'une émotion profonde -- et de se remémorer les drames de sa vie.


Informations pratiques :
Spectacle à 20h30 sauf le dimanche à 16h




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement