This page is not available in your language, please, choose yours

Le point virgule réussit son 2 ème olympia

Publié le 28 mai 2009 Par Laurent L.
Point Virgule

Infos pratiques


28 Boulevard des Capucines
75009 Paris 9

Le célèbre Point Virgule est au top de sa forme et de sa programmation artistique. Mardi 26 mai, le célèbre café -théâtre du quartier du Marais a re(fait) son Olympia, un an après y avoir célébré ses trente ans d’existence. Au programme de cette unique représentation, les coups de cœur hors programmation et les humoristes "pensionnaires" du Point Virgule. Le tout orchestré par des "tauliers" du café théâtre convertis pour l’occasion en maîtres de cérémonie : Jérôme Daran et Ben, bien secondés par Sophie Mounicot et Camille Chamoux.

Le 2 ème rdv du Point Virgule à l'Olympia a tenu toutes ses promesses avec une salle comble et hilare dès le lever du rideau. Arnaud Cosson dépeint sa Bretagne natale qu’il a quitté pour faire du café théâtre, "parce que là bas, ça n’existe pas encore". Yann Stotz nous offre ensuite un superbe numéro de mime dans son sketch "la séduction". Manipulé par une mystérieuse voix, il joue du piano, grimpe à cheval, désamorce une bombe, le tout en musique et pour séduire la James Bond Girl. La gestuelle est parfaite, le comique de situation parfaitement exploité. On rit comme des enfants devant un film de Tati.

Au rayon imitations, Alex Lutz est impayable dans son sketch très convaincant de l’adolescente écervelée. Et surtout, Gaspard Proust, excellent en comique "à qui on ne demande jamais de faire des blagues" ; À juste titre, car Gaspard est si caustique que l’on se demande si l’on doit rire ou pleurer. A la Desproges, il dézingue toutes nos pensées bien établies. Le public l’en remerciera au salut final d’un tonnerre d’applaudissements.
Les présentateurs quittent aussi leurs habits de cérémonie pour ceux de personnages souvent paumés, mais toujours très drôles. Camille Chamoux endosse celui de la trentenaire persuadée d’être restée "chébran" et d’être toujours capable de séduire de petits jeunes en boîte de nuit. Jérôme Daran lui, part visiter avec sa petite amie "l’autre rive, là où on est marié, où on s’ennuie et où on se pourrit la vie avec mioches et un clebs". Ben quant à lui évoque son agression par une bande de loups... Le public est conquis et les rires fusent dans la salle. Cette ambiance bon enfant booste les performances de Frédérick Sigrist, Garnier et Sentou , Thomas VDB, Yvette Leglaire ou encore Olivier de Benoist (oui, vous avez bien lu !). Au moment du salut final, les artistes sont chaleureusement applaudis. Ces trois heures de spectacle sont passées à toute vitesse. A la sortie de l'Olympia, les mines sont réjouies. Fort de ce succès, le Point Virgule reconduira certainement cet événement qui devrait être remboursé par la sécurité sociale. Le rire est excellent pour la santé et préserve des rides. A bon entendeur...

Eliott Nah


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement