This page is not available in your language, please, choose yours

Le mystère britney spears

Publié le 3 avril 2009 Par Paul-gauthier A.
Britney Spears, concert, Paris

Actuellement en tournée aux Etats-Unis, la star n’a toujours pas confirmé sa venue en France.

Ça y est, l'année 2009 aura marqué le grand retour de l'ancienne
princesse de la pop (au tour de Lady Gaga d'être adoubée par les médias de
cette drôle de couronne). Vu que le statut de reine revient de droit à Madonna, Britney Spears fait désormais figure de simple Duchesse, de là à dire Duduche il
n'y a qu'un pas que je m'empresse de faire. Voilà pour les titres, aussi futiles qu'essentiels dans le milieu de la musique.

Après un passage à vide ces dernières années pour cause de
dépression, problèmes de couple, de santé mentale, d'image, de gestion de
carrière et tout ce qu'on peut trouver comme maux de la terre pour une star de
la sorte, Britney revient en force avec l'album Circus qui confirme que la
blonde a encore de quoi faire danser la planète sur des tubes électro pop,
certes pas très originaux mais toujours très efficaces.

La demoiselle est peut-être sous-tutelle parentale et
contrôlée comme une gamine de 12 ans, alors qu'elle en a bientôt 30 et qu'elle
est mère de deux enfants, elle fait ce qu'on lui demande et ce qu'on lui
demande en l'occurrence, c'est de redevenir la jeune fille pétillante qui
plaisait tant au public, quand Britney n'a qu'une envie, prendre ses clics et
ses clacs et envoyer tout balader (voir le reportage Confessions qui
accompagnait la sortie de Circus, documentaire pathétique mais qui finit par attirer notre compassion).


C'est donc un peu plus ramollie car abrutie par les
médicaments qu'on redécouvre celle qu'on appelait à ses débuts la petite fiancée
de l'Amérique. Sulfureuse, coquine, un peu bébête mais sympathique.

Puisqu'aujourd'hui, on ne gagne plus trop d'argent avec la
vente de disques, il faut tourner pour s'enrichir, c'est donc ce que Britney a
été forcée de faire, avec plaisir bien entendu. En ce moment, le public américain a la chance de profiter de ce spectacle, directement inspiré de l'univers
du cirque, thème de son album. On y voit Britney, un peu, des danseurs,
beaucoup, et une machinerie que de nombreux spectateurs jugent trop lourde pou
un show qui au final chercherait à cacher les nouvelles faiblesses en danse de
la poupée chanteuse.

Un mystère plane encore et ça n'a rien à voir avec le fait
que la bimbo des charts chante ou pas en play-back, tout le monde le sait, c'est 100% mimé. L'interrogation
est ailleurs : Britney Spears viendra-t-elle rendre visite à ses fans
français ? On le sait, l'américaine sera à Londres pour une série de
concert en juin mais on ignore encore si la France aura aussi droit de rigoler
un peu. Même si des dates circulent sur le net, rien n'est encore confirmé.

Cet article donc, comme une bouteille à la mer :
Brittany, la France t'aime et même si elle ne t'aimait pas, tu ne t'en rendrais
pas compte alors ne te prive de Tour Eiffel, c'est bon pour ce que tu as.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement