Metallica en concert au Stade de France en 2019 : on y était, on vous raconte

Moins de deux ans après leur dernier concert à Paris, les Californiens de Metallica ont fait leur retour dans la capitale ce dimanche 12 mai 2019 avec un nouveau show au Stade de France. Retour sur leur performance de 2h30 aussi enflammée que décoiffante !

12 mai 2012 – 12 mai 2019. Voilà très exactement 7 ans que les américains de Metallica n’avaient pas joué au Stade de France.

Pour leur nouvelle tournée en Europe, James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett et Robert Trujillo ont donc fait leur retour dans le fameux stade de Seine-Saint-Denis ce dimanche 12 mai 2019.

Dernière date de leur première salve de concerts en Europe (après Lisbonne le 1er mai, Madrid le 3 mai, Barcelone le 5 mai, Milan le 8 mai et Zürich le 10 mai), les Californiens ont bien évidemment fait honneur à leur excellent 10ème album intitulé "Hardwired... to Self-Destruct" (paru le 18 novembre 2016), mais pas que…

Après une tournée européenne fin 2017 et trois concerts indoor en France (report ici), Metallica a proposé une nouvelle scénographie, adaptée aux scènes extérieures. Oubliez la scène centrale donc, et place à une scène de stade, plus grande, avec plusieurs immenses écrans, quelques effets pyrotechniques et surtout un snake pit, pour les plus chanceux !

Mais avant de les voir débarquer sur la scène du Stade de France, le public parisien a eu droit à deux premières parties avec, dès 18h15, les excellents norvégiens de Bokassa. Faisant dans le stoner-punk, les Nordiques, qui étaient au 1999 à Paris la veille, ont très vite réussi à capter l’attention des spectateurs.

Mêlant intelligemment des riffs et groove stoner à du hardcore punk, Bokassa a immédiatement pris ses marques pour balancer ses différents morceaux extraits notamment de leur opus "Divide and Conquer". Et vous vous en doutez sûrement mais Bokassa compte parmi ses fans, un certain... Lars Ulrich. Le batteur de Metallica avait en effet déclaré dans son émission de radio sur Beat1 « Depuis que je les ai écoutés la semaine dernière, c'est devenu mon nouveau groupe préféré [...]. J'ai écouté la quasi-totalité de leur premier album et toutes les chansons sont sérieusement d'un autre niveau. [...] C'est électrique ! ». Et le public parisien semblait visiblement d’accord avec les propos de Lars ce dimanche soir.

Pour la suite des réjouissances, Metallica avait fait appel à Ghost. Comme toujours, Ghost sait y faire pour faire danser les foules. Les fans sont d’ailleurs nombreux au rendez-vous, reconnaissables grâce à leurs fameux t-shirts. Toujours grimé en Cardinal Copia, et entouré de ses sept musiciens masqués, Tobias Forge n’a pas hésité à s’avancer sur l’avant-scène du snake pit, pour encore plus de proximité avec le public. 

Côté setlist, Ghost a bien évidemment fait honneur aux morceaux extraits de son dernier opus "Prequelle" sans oublier d’interpréter ses incontournables hits : « Rats », « Ashes », « From the Pinnacle to the Pit », « Cirice », « Year Zero », « Dance Macabre » ou encore « Square Hammer »… Des titres qui semblent avoir comblé les fans !

C’est à 21h00 que les Californiens de Metallica déboulent sur scène, comme toujours sur l’emblématique « The Ecstasy of Gold » signé Ennio Morricone.

Visiblement très en forme et heureux d’être à Paris, les américains débutent fort avec le puissant « Hardwired » qui donne le ton pour la suite.

Suivront les incontournables « Memory Remains » repris en cœur par la foule, « Unforgiven » ou encore « Sad But True ».

Sur « Moth Into Flame », le rythme s'accélère, pour le plus grand plaisir des spectateurs, tandis que le titre « One » laisse place aux lasers survolant la tête du public dans la fosse.

Metallica Paris 2019Metallica Paris 2019Metallica Paris 2019Metallica Paris 2019
James, Kirk et Rob occupent l'ensemble de la gigantesque scène et n’hésitent pas non plus à s’avancer vers le snake pit pour aller au plus proche de leurs fans. Les rides et les cheveux gris sont bien visibles mais les membres de Metallica n’ont rien perdu de leur âme d’enfant et semblent prendre toujours autant de plaisir à jouer, même après 38 ans d’existence.

Puis arrive la fameuse reprise de Kirk et Rob. Après « Champs-Elysées » de Joe Dassin et « Antisocial » de Trust fin 2017, les deux compères ont cette fois-ci choisi de s’attaquer à un autre monument de la chanson française : Johnny Hallyday en reprenant le hit « Ma Gueule ». Un hommage qui semble avoir séduit une partie du public.

Surprise générale et cris de joie lorsque le quatuor s’installe sur l’avant-scène du snake pit sur le titre « For whom the bell tolls ». Rendant le show beaucoup plus intimiste, Metallica prolonge ce moment unique sur les morceaux « Creeping Death » et « Seek And Destroy ».

Après près de 2h30 de set, arrivent les trois derniers morceaux du show avec les fameux « Spit Out the Bone », « Nothing Else Matters » et « Enter Sandman » pour finir en apothéose. Metallica termine par la traditionnelle distribution de médiators et de baguettes de batterie dans la fosse avant de prendre la parole, chacun à son tour, et de saluer chaleureusement la foule, comme un ultime remerciement.

Metallica Paris 2019Metallica Paris 2019Metallica Paris 2019Metallica Paris 2019

On rappelle, pour les plus fans, que Metallica reviendra sur le Vieux Continent le 8 juin prochain pour sillonner, jusqu’à la fin août, les villes de Meath en Ireland mais aussi Amsterdam, Cologne, Bruxelles, Londres, Berlin, Copenhague, Bucarest, Vienne, Prague ou encore Varsovie.

Après cela, Metallica jouera à la rentrée à domicile pour deux concerts qui s’annoncent déjà comme exceptionnels. Le groupe Californien compte en effet célébrer les 20 ans de S&M avec deux shows en compagnie de l'Orchestre Symphonique de San Francisco. Ils s'envoleront ensuite pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande cet automne.

Setlist :
Hardwired
The Memory Remains
Ride the Lightning
The God that Failed
The Unforgiven
Here Comes Revenge
Moth Into Flame
Sad but True
Welcome Home (Sanitarium)
Frantic
One
Master of Puppets
For Whom the Bell Tolls
Creeping Death
Seek & Destroy

Rappel : 
Spit Out the Bone
Nothing Else Matters
Enter Sandman

Caroline J.
Dernière modification le 13 mai 2019

Informations pratiques

Lieu

Rue Francis de Pressensé ZAC Cornillon Nord
93210 Plaine Saint Denis (La)

Site officiel
www.metallica.com

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche