Pink en concert à Paris La Défense Arena : on y était, on vous raconte

Après six ans d’absence dans la capitale, Pink a fait son grand retour ce mercredi 3 juillet 2019 avec un show virevoltant, dynamique et lumineux dans l’immense salle de Paris La Défense Arena. Retour sur cette performance de haute voltige !

Ces dernières semaines, Paris La Défense Arena assure le show ! Après les neuf représentations de Mylène Farmer et les deux concerts enflammés de Rammstein, la très belle salle de La Défense, inaugurée en octobre 2017, a ouvert ses portes à une autre star internationale : Pink.

Et les fans français étaient très nombreux au rendez-vous. Il faut rappeler que le dernier concert parisien de l’artiste américaine remonte à 2013 (Paris Bercy à l’époque). Preuve de cette attente, les places pour ce live à Paris La Défense Arena se sont écoulées en quelques heures à peine le jour de sa mise en vente.

Impatients de retrouver leur artiste préférée en live, les fans ont auparavant fait connaissance avec le style indie pop du chanteur australien Vance Joy, et Kidcutup aux platines pour faire patienter le public.

C’est à 21h20 pétante que Pink déboule enfin sur scène sous un tonnerre d’applaudissements. Et, comme toujours, la chanteuse ne fait pas les choses à moitié avec une belle avancée de scène, deux immenses écrans en forme de cœur, des chorégraphies très soignées, quelques effets pyrotechniques pour nous émerveiller sans oublier sa boite magique : d’incroyables numéros d’acrobaties et de haute voltige assurés avec brio par Pink elle-même et ses danseurs.

Pink Paris La Défense Arena 2019Pink Paris La Défense Arena 2019Pink Paris La Défense Arena 2019Pink Paris La Défense Arena 2019

On a été bluffé dès le premier morceau, sur « Get the Party Started », lorsque Pink joue les acrobates accrochée à un lustre géant ou bien quand elle nous offre un magnifique et poétique duo sur le titre « Try » avec l’un de ses danseurs-gymnastes suspendus dans les airs à la seule force de leurs bras et leurs jambes.

On a aussi adoré les très beaux tableaux proposés sur les morceaux « Secrets » ou encore « Hustle », le tout porté par une énergie débordante de Pink et son équipe pendant les deux heures qu’a duré la performance !

Le show a laissé place à une autre ambiance lorsque Pink et son guitariste nous ont offert un petit moment acoustique sur l’avant-scène donnant alors lieu à encore plus de proximité avec le public sur les morceaux « Time After Time » (reprise de Cyndi Lauper), « Walk Me Home » et l’entraînant « I Am Here ».

Mention spéciale pour les quelques interludes comme notamment celui autour de la vidéo « Women Are Strong » où l’on voit l’engagement de la chanteuse, mais aussi le très attendrissant « My Daughter Is Beautiful ».

Le clou du spectacle est arrivé sur le hit « So What », lorsque Pink s'est littéralement envolée à une vitesse hallucinante dans les airs, allant saluer le public jusqu’au fond de la salle, et tout en continuant de chanter ! 

Après avoir changé à plusieurs reprises de tenues, Pink décide d'achever son set tout simplement en jean et t-shirt blanc sur le frissonnant "Glitter in the Air". Elle nous prouve une fois de plus son véritable talent de chanteuse, avant de repartir en coulisse avec son fils dans les bras. 

Pink Paris La Défense Arena 2019Pink Paris La Défense Arena 2019Pink Paris La Défense Arena 2019Pink Paris La Défense Arena 2019

Côté setlist, Pink a bien évidemment fait honneur à son opus "Beautiful Trauma" en interprétant notamment son hit « What about us » repris en chœur par la foule, mais aussi « Secrets » ou encore « Beautiful Trauma ».

Quelques morceaux extraits de son dernier album, "Hurts 2B Human", ont aussi été interprétés ce soir-là à l’instar de « Hustle », « Walk Me Home » en version acoustique, ou encore « 90 Days » avec en guest l’artiste américain Wrabel.

Et Pink n’a pas non plus oublié ses anciens tubes dont « FunHouse » mixé avec l’incontournable « Just a Girl » de No Doubt, « Try », « Just Give Me A Reason » ou encore « Blow Me (One Last Kiss) ».

Bref, Pink nous en a mis plein les yeux et les oreilles avec cette incroyable performance que peu d’artistes auraient l’audace d’assurer ! Bravo et elle et à toute son équipe !

Setlist :

Get the Party Started
Beautiful Trauma
Just Like a Pill
Who Knew
Funhouse
Hustle
Secrets
Try
Just Give Me a Reason
River (Bishop Briggs cover)
Just Like Fire
What About Us
For Now
90 Days (avec Wrabel)
Time After Time (Cyndi Lauper cover) 
Walk Me Home 
I Am Here
F**kin' Perfect
Raise Your Glass
Blow Me (One Last Kiss)
Can We Pretend
So What
Glitter in the Air

Caroline J.
Dernière modification le 4 juillet 2019

Informations pratiques

Lieu

8 Rue des Sorins
92000 Nanterre

Site officiel
wmh.pinkspage.com

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche