Fever 333 en concert au Trabendo : on y était, on vous raconte

Par Caroline J. · Publié le 10 novembre 2019 à 10h02 · Mis à jour le 10 novembre 2019 à 13h40
Il faisait chaud, très chaud même au Trabendo le 9 novembre 2019 à l'occasion du concert parisien de Fever 333. Retour sur ce show bien énervé qui a littéralement retourner la salle du 19ème arrondissement.

Notre attente aura été récompensée ! Avec une ouverture des portes à 19h et une montée sur scène annoncée à 21h, sans aucune première partie, les membres de Fever 333 ont fait le choix de laisser tranquillement monter la température. C'est donc une salle du Trabendo bien excitée qui attend les trois américains de Fever 333 le samedi 9 novembre 2019. Sans surprise, leur show est sold out et attendu avec impatience par de nombreux fans depuis leur incroyable performance au Hellfest 2019. Les t-shirts à l'effigie du festival français de musiques extrêmes sont d'ailleurs nombreux dans la salle tout comme les vestes noires brodées Fever 333.

A 21h pétante, le groupe déboule donc sur scène. Derrière un drap blanc éclairé, on distingue leurs ombres déjà bien agitées. Et le groupe démarre fort avec leur hit 'Made an America'. A la tête seulement d'un EP sorti en mars 2018 puis d'un premier LP paru en janvier 2019, baptisé 'Strength in Numb333rs', le groupe n'a pas mis longtemps à faire parler de lui et à enchaîner les concerts. Il faut dire, qu'au-delà de morceaux très efficaces, Fever 333 bénéfice d'une force infaillible : son énergie débordante et communicative.

Sur scène, le leader Jason Aalon Butler crache sa rage comme peu d'artistes, n'hésite pas à se jeter dans la fosse pour slamer et à s'accrocher à tout ce qu'il trouve. Ce soir-là au Trabendo, Jason aura surpris tout le monde en se suspendant à un pont de light, allant même jusqu'à y coincer son câble de micro. Il faudra alors l'aide du public pour le récupérer. De leur côté, le guitariste Stephen Harrison et le batteur Aric Improta ne déméritent pas et trouvent aussi leur place sur scène, formant un formidable trio.

Face à une telle énergie, le public se sent pousser des ailes : tandis que certains montent sur scène pour pratiquer quelques slams, d'autres préfèrent se défouler en organisant des petits circles pit. La température ne cesse de monter. Jason fait alors tomber le haut, arborant ses multiples tatouages, dans le dos, sur le torse, sur le cou... L'ambiance est alors à son climax lorsque retentissent les notes du puissant 'Burn It'.

Si le son manque par moment de puissance, les fans semblent conquis par ce set (trop court) d'1h10 au cours de laquelle la plupart des tubes de Fever 333 ont été joués comme 'Out of Control', 'One of Us', 'The Innocent' ou encore 'Animal'. On a aussi beaucoup adoré la performance solo de Jason interprétant au piano, au milieu du public, 'Am I Here?'. Tout simplement beau et touchant.

Groupe engagé tant au niveau politique que social, Fever 333 n'a pas non plus oublié de prôner ce soir-là à Paris plusieurs messages pour la préservation de notre belle planète. 

En plus d'être de véritables bêtes de scène, les membres de Fever 333 sont aussi très accessibles. Après leur set, le guitariste et le batteur n'ont pas hésité à aller discuter avec leurs fans, et à se prêter à des séances improvisées de selfies et de dédicaces. Seul regret, que le chanteur n'ait pas suivi ses deux compères dans leur démarche.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

Parc de La Villette, 211 avenue Jean Jaures
75019 Paris 19

Site officiel
www.fever333.com

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche