Coronavirus : Jean-Jacques Goldman sort de son silence avec une chanson en hommage aux soignants

Par Caroline J. · Publié le 23 mars 2020 à 17h46 · Mis à jour le 23 mars 2020 à 18h18
En cette période de crise sanitaire et de confinement, certaines prises de parole d'artistes sont plus attendues que d’autres. Celle de Jean-Jacques Goldman a surpris tout le monde. Le célèbre auteur, compositeur et interprète, absent de la scène médiatique depuis quelques années, a dévoilé, ce 23 mars sur les réseaux sociaux, une nouvelle version de son hit « Il changeait la vie », rebaptisé pour l’occasion « Ils sauvent nos vies », en rendant bien évidemment hommage aux personnels soignants mais aussi aux caissières, éboueurs, facteurs…

Ils sont en première ligne dans ce combat mené courageusement chaque jour contre le coronavirus. Depuis plusieurs jours maintenant, les français sont nombreux à féliciter et remercier les personnels de santé qui tentent de sauver des vies et d’aider au mieux les malades touchés par le COVID-19.

Parmi les derniers hommages remarqués, il y a celui de Jean-Jacques Goldman. Retiré de la vie médiatique depuis plusieurs années maintenant, l’auteur, compositeur et interprète vient de sortir de son silence en publiant sur les réseaux sociaux une vidéo. Destinée aux personnels soignants mais aussi aux caissières, éboueurs, boulangers, taxis…, cette vidéo a été publiée via le compte Instagram de Nolwenn Leroy.

On y découvre Jean-Jacques Goldman face à l’écran et interprétant sa mythique chanson « Il changeait la vie », parue en 1987. Pour l’occasion, l’artiste français a décidé de proposer une réinterprétation et de rebaptiser ce titre « Ils sauvent nos vies ». 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nolwenn Leroy (@nolwennleroyofficiel) le23 Mars 2020 à 7 :23 PDT


Les paroles :

C’est des pères et des mères, docteurs, brancardiers,
aides soignantes, infirmières, agent de sécurité.
Qui ont mille raisons de rester confinés
mais leur propre raison, ne pas laisser tomber.
Ils nous donnent du temps du talent et du cœur
oubliant la fatigue, la peur, les heures.
Et loin des beaux discours, des grandes théories,
à leur tâche chaque jour, sans même attendre un merci,
... ils sauvent des vies.
Caissières, éboueurs, un cadre, un ouvrier,
un routier, un facteur, paysan, PDG.
Tous auraient très bien pu se mettre en retrait
mais ils pensent, têtus, qu'ils ont un rôle à jouer.
Ils nous donnent du temps du talent et du cœur
oubliant la fatigue, la peur, les heures.
Et loin des beaux discours, des grandes théories,
à leur tâche chaque jour, sans même attendre un merci
... ils sauvent nos vies.
Merci, merci, merci, merci, merci, merci,
merci, ô merci, les boulangers, les politiques, les équipages, les cheminots, les militaires,
merci à tous ceux que j'oublie, les ambulances, les taxis.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche