Réouverture des Trois Baudets : la programmation du mois de juin

Par Anne-christine C. · Publié le 31 mai 2021 à 11h20 · Mis à jour le 31 mai 2021 à 15h04
Les Trois Baudets rouvrent leurs portes et nous proposent une programmation riche tout au long du mois de juin. C'est l'occasion d'y découvrir des artistes indés qui ont tout pour être révélés !

Chouette Les Trois Baudets se déconfinent eux aussi, c'est le retour des concerts à partir du 10 juin 2021. En plus des Trois Beaux Days, une série de concerts hors les murs gratuits aux Arènes de Montmartre dans le 18ème, on reprend le chemin de cette salle mythique pour découvrir la fine fleur de la création française, celle qui piétine d'impatience depuis le début du Covid de présenter ses premières créations à un public averti. Alors c'est parti, rendez-vous à partir du 10 juin 2021 dans le 18ème pour une programmation de haut vol. 

Attention, la jauge étant réduite, la réservation est obligatoire et la billetterie se fera exclusivement en prévente, il n'y aura pas de billetterie sur place. Les billets précédemment achetés pour la date du 30 juin 2021 restent valables. 

Tout au long de ces concerts du mois de juin, on fait de bien jolies découvertes. Nos pref ? Yvonne la Nuit, sa merveilleuse voix et sa poésie, mais aussi bien sûr Violet Arnold qu'on avait déjà vue aux Trois Baudets avant la pandémie. On aime aussi l'envoûtante Morjane Ténéré, et la vibe originale de Komorebi

Et puis le 16 et 17 juin 2021Les Trois Baudets donnent carte blanche au Pool, une agence de distribution et de management d'artistes qui a le flair pour repérer les talents de demain. On fait confiance aux oreilles aiguisées de Marika et Guillaume, les deux fondateurs du Pool pour nous présenter des artistes aux univers affirmés qui vont nous emmener loin. On se laisse toucher par la finesse d'Okala, d'ailleurs sélectionné pour les Inouïs du Printemps de Bourges 2021, et on se dépêche de mettre dans sa playlist printanière It Was Gold de Max Caz, parfait pour regarder les couchers de soleil, et si c'est au bord de la mer, c'est encore mieux.

Allez c'est parti, voici le programme en détails :

  • 10 juin 2021 : Komorebi + Belfour

Belfour arpente les chemins tortueux d'un rock lancinant, en français dans le texte. La subtile musicalité de Lucie Mena et Michael Sacchettia a déjà conquis bon nombre d'artistes hors pair. Entre poésie captivante et énergie viscérale, Belfour exalte les sens et va droit aux tripes. Leurs titres sont autant d'histoires racontées avec ferveur, émotion et sensibilité.

Komorebi, en japonais, c'est cette image de la lumière du soleil qui filtre à travers les feuillages des arbres. Après 3 ans de scène, Claire et Clara ont sorti leur premier EP, qui raconte un chemin semé d’émotions à traverser pour se transformer. Derrière une écriture profondément poétique, les voix enivrent, les mélodies attrapent. Une musique qui oscille entre synthés chavirants et rythmiques émotives.

  • 15 juin 2021 : Cora Lynn & the Rhythm Snatchers + Haylen

Diva au timbre envoutant, Haylen livre une musique langoureuse, savant mélange de soul et de rock n roll teintée de blues et ne laisse personne indifférent.

La scène Rock'n'roll fifties française a vu apparaître ces dernières années une formation devenue vite incontournable : Cora Lynn & the Rhythm Snatchers. Reprises et compositions originales forment le répertoire de Cora Lynn & the Rhythm Snatchers : Rockabilly, Rockin' blues, Ballades, le tout joué et interprété dans le style et l'esprit fifties. So get ready to rock with Cora Lynn & the Rhythm Snatchers !

  • 16 juin 2021 : Le Pool Labo : Donald Pierre + Okala + Dorothée Doyer

Romain Guerret, leader du groupe Aline, débarque en 2021 dans le blouson de Donald Pierre avec une musique ultra directe, populaire et totalement personnelle. Variété trans-genre, disco endiablé, love song synthétique chantée au vocoder, instrumental solaire, refrains addictifs ou talk-over laconique servent de décors à des textes évoquant le sexe féminin et ses mystères, la recherche exaltée de l'âme soeur, la possibilité du bonheur malgré tout, les aléas de la vie moderne dans un monde désormais entièrement connecté pour le meilleur et pour le pire, le désespoir de ne pas avoir trouvé sa place dans le monde d'avant et de ne plus en avoir dans le monde d'après.

Le discret Okala et sa voix haut perchée façonnent de petits joyaux de pop luxuriante, où les années 90 de Air côtoient les spectres de Michel Legrand et François de Roubaix. Une science des mélodies hors du temps, empruntant leurs synthés aux années psyché et leurs ambiances aux grandes heures de l'electronica, de quoi offrir à l'Amiénois un écrin sophistiqué à ses ritournelles en anglais. Classy !

Au piano ou entourée de ses musiciennes, Dorothée Doyer s'affirme par sa voix brute, ses mélodies envoûtantes et ses thèmes puissants : les femmes, le chemin à parcourir, l'émancipation, leur pouvoir, leur liberté. En résulte une pop francophone organique et des choeurs brûlants, qui réchauffent et bousculent, qui groovent et se mélangent à divers courants : la chanson, le jazz, la soul, le gospel.
  
  • 17 juin 2021 : Le Pool Labo : Audrey Lopes + Max Caz + Gaby

Plus vraie que nature, c'est à l'image de son titre "Crier" qu'Audrey nous dévoile son live. Elle invite le voyage sur scène, les couleurs acoustiques de son intimité et la fête. Seule en scène cette artiste multiplie l'émotion et nous livre une mise à nue authentique, entre ballade, rythmes africains et disco, elle chante sa rage de vivre, ses forces, ses faiblesses et ses vulnérabilités.

GABY a préféré écrire des chansons plutôt que d'aller chez le psy. Sur le divan confortable de la chanson française, elle parcourt ses questionnements existentiels et ses névroses qu'elle délivre de sa voix chaleureuse, sa guitare en bandoulière. GABY c'est une invitation à la vérité, dans sa beauté et sa laideur, un univers authentique, intime, et pleins d'ambiguités où rien n'est ni noir, ni blanc, et où le pire et le meilleur peuvent faire équipe avec malice et poésie.

Depuis qu'il a empoigné une guitare à l'âge de 12 ans, les mélodies rêveuses n'ont jamais cessé de trotter dans la tête de Max Caz. Désormais en solo, il compose une pop planante et élégante, teintée d'un onirisme qui convoque les mythes et fantômes de son enfance.

  • 18 juin 2021 : Violet Arnold + Morjane Ténéré

Morjane Ténéré est une chanteuse et guitariste autodidacte. Inspirée par la folk, le blues et par la world music, la musique est pour elle une quête de vérité. Un premier Ep composé de 4 titres est en préparation.

Après une longue tournée avec son duo June&Lula, elle s'isole à Angers le temps d'écrire des choses plus personnelles, faisant pour la première fois écho à ses émotions profondes. Seule sur scène, elle triture ses synthés comme on explore sa voix, elle cherche le chaud, l'âme des machines... Violet Arnold - le nom de sa grand mère - la guide sur ce chemin sinueux, sans filtres...

  • 25 juin 2021 : Etienne Detré + Louisadonna

Un univers de rêverie, d'errance et d'exploration. C'est de là qu'Étienne Détré s'inspire pour son projet solo. Seul en scène avec ses machines, sa guitare et sa voix, il nous invite a? un voyage cosmique aux sonorités électroniques et organiques. Un souffle d'air frais entre pop aérienne et chansons plus terriennes.

Chanteuse pop, psychologue et activiste féministe. Louisadonna, 27 ans, est tout ça à la fois. Elle chante aussi bien son amour pour sa compagne que les failles d'une société brutale et misogyne. Le parfait témoignage, criant de vérité, d'une nouvelle génération pleinement engagé dans le monde d'après. 

  • 30 juin 2021 : Jeanne Rochette + Yvonne La Nuit

Yvonne La Nuit est une artiste à fleur de peau dont la voix pure et puissante nous immerge dans un univers profond et mystérieux. A travers la finesse de ses textes (en français et en anglais) et de ses mélodies envoûtantes, Yvonne La Nuit nous parle de sa face cachée, sauvage, et oscille entre réminiscences baroques et modernité électronique.

L'auteure compositrice franco-canadienne présentera pour la 1ère fois les nouvelles pépites de son 3e album "La Malhonnête" sorti en février 2021. Jeanne Rochette signe à nouveau textes et musique de cet opus cette fois plus rock en accord avec l'énergie qu'elle envoie sur scène. Pour ce concert exceptionnel aux Trois Baudets, elle sera entourée de sa nouvelle "team" François Puyalto à la basse électrique et Côme Huveline à la batterie et à la guitare électrique.
 
La jauge étant réduite on se dépêche de réserver. Un mois de juin en musique, depuis le temps qu'on l'attendait ! 


Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 10 juin 2021 au 30 juin 2021

×

    Lieu

    64 boulevard de Clichy
    75018 Paris 18

    Site officiel
    lestroisbaudets.com

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche