This page is not available in your language, please, choose yours

L7 en concert au Bataclan : on y était, on vous raconte

Publié le 18 juin 2015 Par Caroline J.
L7 en concert au Bataclan : on y était, on vous raconte

Infos pratiques


50 boulevard Voltaire
75011 Paris 11

Ce mercredi 17 juin 2015, la salle du Bataclan a vibré face au retour très attendu des L7 ! Nous avons assisté à la reformation de ce groupe phare des années 90’s et une chose est sûre, les quatre filles américaines ont littéralement renversé la salle parisienne.

Hier soir, mercredi 17 juin 2015, le public du Bataclan a voyagé dans le temps… Jean destroy, collants déchirés, cheveux décolorés, piercings et tattoos… Oui la période du grunge a fait son retour dans la capitale le temps d’un soir à l’occasion du concert exceptionnel et sold out de L7!

L7, pour celles et ceux qui n’auraient jamais entendu parler, est un groupe de rock américain, composé de quatre filles, et souvent associé aux mouvements grunge et riot grrrl.

Actif de 1985 à 2000, le groupe a surfé sur le succès essentiellement au début des 90’s avec son excellent troisième opus baptisé "Bricks Are Heavy"!

Après le départ de la bassiste Jennifer Finch, L7 s’essouffle peu à peu avant de se séparer en 2000.

15 ans plus tard, L7 est donc de retour avec la formation originelle des années 90’s : Donita Sparks, Suzi Gardner, Jennifer Finch et Demetra Plakas.

Une formation qui a bel et bien montré, hier soir, qu’elle est toujours aussi rock’n’roll. Ce 17 juin, au Bataclan, le groupe a livré un incroyable set, certes court (environ 1h15), mais efficace et dynamique.

Si Suzi Gardner était plutôt effacée, Demetra Plakas ne pouvait s’empêcher d'afficher un beau et grand sourire quasiment tout au long du show.

Donita Sparks et Jennifer Finch (dévoilant une belle chevelure rouge) ont, quant à elles, livré une très belle performance scénique. Bougeant et gigotant leur tête de haut en bas, elles se sont emparées de la scène comme de véritables lionnes.

Côté line-up, L7 en a profité pour interpréter de nombreux morceaux extraits de "Bricks Are Heavy" à l’instar de « Everglade », « Mr. Integrity », « Shitlist », « Monster », « Slide », « One More Thing », sans oublier l’incontournable « Pretend We're Dead », en guise de rappel.

On a également eu droit au titre « I Need », paru sur l’album "The Beauty Process" ou encore « Fast and Frightening », extrait de "Smell the Magic".

Bref, vous l’aurez compris mais le public a véritablement été séduit par cette reformation et ce concert exclusif donné à Paris, et on ne vous cache pas que nous aussi. En même temps, qui n’aurait pas envie de remonter le temps et revivre un concert comme dans les 90’s ?

Pour celles et ceux qui auraient le show, sachez que L7 doit se produire ce samedi au Hellfest.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement