This page is not available in your language, please, choose yours

Independence à la Manufacture des Abbesses : notre critique

Publié le 3 avril 2015 Par Maïlys C.
Independence à la Manufacture des Abbesses : notre critique

Infos pratiques

Du 2 avril 2015
Au 31 mai 2015


7, rue Véron
75018 Paris 18

Independence est un texte de Lee Blessing, auteur contemporain américain, joué à la Manufacture des Abbesses du 2 avril au 31 mai 2015 dans une mise en scène de Joel Coté. Trois soeurs sont réunies dans la maison familiale ; peu à peu, l'ambiance est contaminée par la folie de leur mère... L'interprétation juste d'un texte passionnant.

Trois filles autour d'une mère : ce qui a tout d'une belle carte postale familiale est en réalité un fouillis embrouillé de disputes et de rancoeurs. Chacune dessine son histoire au hasard de la vie, tombant enceinte au moindre rapport sexuel, s'acoquinant de mauvais garçons, disparaissant dans la grosse ville la plus proche. Les trois filles semblent toutes un peu malheureuses et sur le point de craquer au moindre problème. Le centre de leur fragilité : leur mère, femme coquette mais seule, désespérément seule, et sur le point de tomber dans la folie la plus noire. 

Le texte de Lee Blessing est étonnant de justesse : s'inspirant de sa belle-famille, il évoque parfaitement l'atmosphère d'un foyer contaminé par la haine et la colère à travers des dialogues incisifs. La mère est sans doute le personnage le plus touchant : tiraillée entre ses aspirations de femme libre et ses colères de mère, elle perd la tête et devient injuste avec tout le monde - et finalement, surtout avec elle-même. 

Independence à la Manufacture des Abbesses : notre critique

Ce texte si intime est régulièrement ponctué de pointes d'humour qui arrivent comme des morceaux d'espoir au milieu du massacre. Les quatre comédiennes se laissent gagner au fil de la pièce par l'atmosphère si particulière du texte de Lee Blessing et jouent avec une aisance progressive, légèrement hésitantes au début puis très convaincantes. Notons le décor qui, au-delà de son apparente simplicité, est comme un tableau abstrait : deux draps tendus forment deux carrés blancs sur un fond gris et noir, un canapé ajoute une tâche de rouge. Le bureau est le seul détail réellement figuratif, comme pour signifier l'intense travail que doivent fournir les protagonistes pour parvenir à s'entendre. 

Un spectacle réussi. En avant-goût : 

Informations pratiques :

Independence
À la Manufacture des Abbesses
Du 2 avril au 31 mai 2015
Du jeudi au samedi à 21h et le dimanche à 17h

Tarifs : 24 (plein), 13 (réduit) 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement