Le Pouvoir au Théâtre de Ménilmontant

Ce ne sont pas une mais bien quatre pièces courtes de l'écrivain britannique Harold Pinter qui sont portées à la scène, au Théâtre de Ménilmontant, jusqu'au 21 décembre 2018. Sous le titre Le Pouvoir, le metteur en scène Robert Castle met en lumière ces pièces nécessaires et plus actuelles que jamais.

C'est dans un ensemble de 4 pièces courtes, regroupées sous le titre Le Pouvoir, que tout le talent de Harold Pinter, écrivain, dramaturge et metteur en scène britannique, s'exprime sur scène, à Paris.

Le Pouvoir se joue au Théâtre de Ménilmontant les jeudis et les vendredis soirs à 19h, jusqu'au 21 décembre 2018. Alors si vous voulez découvrir une partie de l'oeuvre de Harold Pinter, c'est maintenant ou jamais. 

Dans une mise en scène de Robert Castle, Le Pouvoir se compose donc de quatre pièces courtes, peu ou jamais portées à la scène : Le Nouvel Ordre Mondial, Précisément, Arrêt Facultatif et Un pour la Route. Des pièces nécessaires et actuelles, dont on vous révèle dès à présent la teneur. 

Un arrêt de bus où une femme va invectiver une personne en s’appuyant sur sa différence. Un monologue teinté de racisme “ordinaire” dans lequel d’autres individus assistent à la scène sans réagir. Spectateur, complice ou témoin ? Dans Arrêt Facultatif, Harold Pinter interroge l'homme dans sa capacité à réagir, par son silence et son absence de réaction. L'homme perd directement son statut de spectateur pour devenir complice sans passer par la case témoin

Deux hommes, bien habillés, qui se parlent de leur travail dans l’institution. Le pouvoir se met en place. Ils se félicitent des 20 millions, résultat de leur travail. Mais certains parlent de 30, 40 voire 70 millions ; cela les offusque car ils sont de bons et loyaux exécutants et savent bien que le chiffre réel est 20 millions de morts ! Dans Précisément, le pouvoir s'installe. Harold Pinter montre comment un système barbare ou despotique distribue le pouvoir. 

Voici les bas fonds de ce système, la partie cachée. Deux personnages amusés à torturer, convaincus de la justesse de leur cause, dans une cave, face à un homme assis dos au public. Les deux hommes s’amusent avec le prisonnier avant de commencer leur tâche de “purification”. Dans Le Nouvel Ordre Mondial, Harold Pinter montre la face cachée du système et les hommes qui y participent activement, avec la torture comme outil de pouvoir ou de terreur

Dans Un pour la Route, Harold Pinter interroge le système qui justifie la torture "officielle" comme moyen de gouverner aux noms de valeurs légitimes. L'expression du pouvoir devient la répression, la force et l'assassinat de la liberté d'expression

Avec son style unique, où le rire prend souvent le pas sur l'angoisse ou l'effroi, et le burlesque sur le tragique, Harold Pinter est l'un des meilleurs auteurs dramatiques de sa génération. A découvrir sans plus attendre au théâtre de Ménilmontant, donc ! 

Manon C.
Dernière modification le 16 novembre 2018

Informations pratiques

Horaires
Du 11 octobre 2018 au 21 décembre 2018

×

    Lieu

    15 rue du Retrait
    75020 Paris 20

    Tarifs
    Réduit : 29 €
    Plein : 39 €

    Site officiel
    www.menilmontant.info

    Réservations
    www.menilmontant.info
    01 46 36 98 60

    Réservez vos places
    Cliquez ici pour réserver

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche