This page is not available in your language, please, choose yours

Réveillon 2016 : Le Nouvel an de La Bellevilloise

Publié le 17 novembre 2015 Par Caroline J.
Réveillon du nouvel an 2016 : Le Nouvel an de La Bellevilloise

Infos pratiques

Le 31 décembre 2015


19/21 rue Boyer
75020 Paris 20

30 euros (En préventes)
35 euros (Sur place)

La Bellevilloise célèbre aussi la nouvelle année 2016 et vous donne ainsi rendez-vous le jeudi 31 décembre 2015 pour une soirée unique.

Unique occasion de faire la fête dans plusieurs espaces au cours d’une nuit. Venez fêter la nouvelle année 2016 à La Bellevilloise lors d’une soirée qui s’annonce mémorable le jeudi 31 décembre 2015.

Le temps d’une nuit, venez voyager à travers le temps et les continents, toujours en tapant des mains et des pieds, le plus fort possible.

Swing, Tzigane, Cumbia, Balkan et Tropical Beats, la musique vous guidera avec joie et entrain vers 2016.

Quatre étages, quatre ambiances, une foule d’artistes et de surprises pour un mot d’ordre : QUE DU PLAISIR !


Loft : à partir de 21h

The Swing Shouters
Composé d’un Sax Ténor et d’un Trombone pour les cuivres, d’une Guitare, Contrebasse et Caisse claire pour la section rythmique ainsi que du Chant.Un quintet à l’énergie débordante et communicative qui reprend les grands standards jazz swing des années 30′ 40′ avec leurs propres arrangements et spécialement apprécié par les danseurs ou autres adeptes de Swing!!!

‪Billy Collins’ Swingin Paris
Leader, guitariste et chanteur : Billy Collins« Bad boy », Billy Collins est né et a grandi dans le Bronx, à New York. Autodidacte, il fait ses débuts publics à Greenwich Village au début des années 80, et connaît un grand succès avec le spécialiste de l’harmonica Adam Gussow. A son arrivée en France en 1983, il retrouve alors le leader new yorkais Danny Fitzgerald et intègre The Lost and Wandering Blues and Jazz Band, pour jouer le répertoire de Fats Waller, Billie Holiday et Louis Armstrong. En 1990, il fonde avec le cornettiste Richard The Riverboat shufflers pour interpréter Bix Beiderbecke, Paul Whiteman et Frankie Trumbauer. Ils y encouragent les débuts de Madeleine Peyroux dans le répertoire de Billie Holiday. En 1995, à l’invitation du leader du Full Swing, Billy Collins rejoint New York. Revenu à Paris en 2000, il fonde son propre groupe, Swinginparis, qui se produit en Europe et aux Etats-Unis.

Brotherswing
Brotherswing est un collectif de danseurs qui se donne pour objectif de remettre aux gout du jour, et ce depuis plusieurs années, les danses rétro swing . L’école Brotherswing(Plus de 800 élèves) a fait l’objet d’un interview et passage de quelques minutes dans le recent documentaire d’Arte, « La Révolution Rétro ». Show, dj sets, look retro, Brotherswing se fait donc un plaisir de véhiculer cette culture au plus près des temps modernes.


Forum : à partir de 21h

Tito Del Monte (Cumbia Colombiana)
Leur répertoire à eux, la Cumbia traditionnelle Colombienne.
Leur combinaison : les folles mélodies du violon sont accompagnées par un chanteur-percussionniste aux rythmiques tropicales , et une contrebasse puissante et hypnotique ! Et la sauce concoctée par ces trois excellents musiciens, ancien de la maison Jim Murple Memorial, prend et est même surprenante !Tito Del Monte c’est de la chaleur, de la convivialité, du partage, le plaisir de jouer pour faire danser et chaque examen de passage l’atteste, l’assurance de se déverrouiller le bassin sur une cumbia rythmée et de finir les chemises mouillées.

Cumbia & Cardon (Musique Afro Colombienne)
Le groupe Cumbia & Cardon ensorcelle l’auditoire au rythme de la cumbia traditionnelle et du son des carnavals de la côte colombienne. Un mélange explosif de tambours afro-colombiens et de fanfare de rue caribéenne qui invite à la danse et à la transe. Venez vivre un bal à couper le souffle!

DJ Balkaliente (France)
Musicien ayant participé à plusieurs projets de groupe dont Cumbia Bamba avec lequel il a joué pendant 2 ans, il poursuit aujourd’hui son aventure musicale derrière les platines, en solo ou avec l’excellent duo « Molotov Brothers », Sound System mêlant machines et instruments, qui fait régulièrement un tabac aux fameuses soirées tziganes de la Bellevilloise (Paris 20ième). Toujours accompagné par son trombone, il propose des sets bouillonnants d’énergie épicés par la chaleur de son instrument pour soulever le dancefloor. Pour cette occasion il donnera le pendant aux cumbieros Captain Cumbia & Cocosett en s’attaquant au meilleur des rythmes festifs balkaniques. Ce qui est sur, c’est qu’il vaut mieux avoir de la gomme sous les chaussures lorsqu’il est de passage !

Captain Cumbia (France)
De la cumbia, cette danse née en Colombie à l’orée du XVIIe siècle, le Captain en fait son affaire. Surnommé le “Desperado Tropical de la Capital”, Captain Cumbia mixe et remixe la cumbia sous toutes ses formes. Il la mélange avec d’autres styles comme le hiphop ou le raggamuffin. Ce qu’on appelle un dj set pour lui c’est passer simultanément du chant, à l’accordéon, au mélodica et aux platines sur des productions de son cru. Ce showman [Télérama] , vous entraine irrésistiblement dans la danse. Pa baillar la cuuuuuumbia loco !


Club & Halle aux Oliviers : à partir de 22h

Soviet Suprem
Toma Feterman de La Caravane Passe et R.Wan de Java) a sorti l’artillerie lourde pour envahir le danceflour et sabrer le champagne à coups de faucille. John Lénine a bâillonné Paul McCarthy ; Sylvester Staline a ressorti ses gants rouges et Dj Croute Chef pirate les macs de son P.C. pour vous envoyer le plat de résistance. Les taureaux mexicains ont encorné le drapeau rouge ; Les chiens de Pavlov hurlent dans le Bolchoï ; les stakanovistes ont chassé les technocrates ; Lady Gagarine marche sur la lune ; Yougo Chavez danse la cumbalkania et on arrive à pied par la Chine ! Ça y est : L’œil de Moscou a remplacé la N.S.A et distille sa propagande subliminale… Tout est prêt pour le putsch, on a noyé le ragga dans l’rom ; on a rappé le chou du hip hop ; on a « charterisé » la langue de Molière et on va envoyer tous les tartuffes du groove au goulag. Rejoins nous camarade, L’Internationale, branquignole et libertaire de nos « beastie boys des Balkans », va réveiller le genre humain :Vive le nouveau désordre mondial !

Živeli
Formé depuis juin 2006 et inspiré par les fanfares de Serbie, le Živeli Orkestar est né d’un père serbe et d’une mère parisienne. La fanfare et sa chanteuse composent, arrangent, réinventent, improvisent et surtout s’amusent ! Leur musique dévoile avec complicité ce secret d’émotions fortes et spontanées que notre éducation a enfoui en chacun de nous. En reprenant les rythmes traditionnels des Balkans, le Živeli Orkestar est une des rares formations à en garder toute l’authenticité, tout en livrant une musique libre et originale. Personnel et prenant, le répertoire des neuf musiciens de Živeli Orkestar et de sa chanteuse Suzana Djordjevic offre une création pleine d’énergie et d’émotion – la joie, les larmes et le bonheur. Leur spectacle va crescendo, de l’intime au festif. Il entraîne le spectateur dans des rythmes chauds et sauvages, des mélodies légères, douces et mélancoliques pour une expérience proche du voyage, qui nous ramène des rives du Danube à la banlieue parisienne, de l’Atlantique au Bosphore.

DJ Tagada
Rom en boîte Il est français, il mixe, mais ses loops sont des ragga tsiganes, du punk rom ou ce qu’il est convenu d’appeler, grâce à lui, du beat balkanique. Entraînant, dansant, DJ Tagada sélectionne avec une précision démoniaque l’air qui convient, au sein de sa collection de titres qui font le lien entre la tradition folklorique et de l’électro branchée sur 20 000 volts. TA-GA-DA, Hip-hop klezmer, ragga-reggae des Balkans, cumbia gitana, gypsy punk, fanfares et autres cuivres de l’Est, électro tsigane… Le dj s’illustre avant tout comme un sélectionneur pointu et pointilleux. Incontournable, surtout. De ceux qui pratiquent les chassés-croisés entre les univers et les montés au filet. Car ici, c’est fusion à tous les étages – le Divan du Monde l’a d’ailleurs bien compris, en lui confiant régulièrement ses clés – et Paris lui doit ainsi beaucoup. Le set est éclectique, tant géographiquement que musicalement. Montagnes russes garanties à chaque nouveau tour de manège.

Cocosett (Venezuela)
L’un vient de Caracas, l’autre de Maracaibo, l’un s’appelle DJ Press et a la cumbia dans le sang, l’autre c’est DJ aGo et il mixe comme il respire. Ces deux rejetons de la caliente et tropicale terre vénézuélienne font leur set comme on fait le poisson sur leurs plages des Caraïbes: avec sabor, avec chaleur, et cette touche secrète qui fait qu’une soirée devient une rumba, et que la danse devient une fièvre. Avec eux, la Salsa se colle à la Drum’n’Bass, la Bossa se frotte au Dubstep, la Cumbia crie « Fuego » et une onde tropicale vous submerge, irrésistiblement. Leur « Soirée Latino » sévit à Paris depuis bientôt un an, s’y côtoient les salseros et les fous de tropical beats, les tamboreros et les fans de drum’n’bass, et à la fin de la nuit, on se quitte plein de soleil et de bonne énergie.

Princess Pitch (May Din)
Née dans les années 90 en plein coeur du 18eme arrondissement de Paris, Pitch a évolué entre jazz, reggae, hip hop, entourée de musiciens et élevée par une mère chanteuse et comédienne. Forte de sa culture musicale éclectique, à la recherche de ce qui fait danser, c’est en mélangeant le swing, les sonorités balkaniques, la house et la techno qu’elle s’épanouit comme Dj dans de nombreuses soirées…


Infos pratiques :
Réveillon du nouvel an 2016 : Le Nouvel An de La Bellevilloise
Le jeudi 31 décembre 2015
Horaire : à partir de 21h
La Bellevilloise
Tarifs : 35€ - Prév : 30€
Réservations !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles NUITS PARISIENNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement