This page is not available in your language, please, choose yours

La flèche d'or ferme... temporairement

Publié le 20 avril 2009 Par Mélanie B.
Fleche d Or

Fermera, fermera pas... La Flèche d'Or toujours en sursis ?

Lorsque je suis rentrée de vacances, c'est la première chose qu'on m'ait dite : la Flèche d'Or ferme. Bon d'accord, on m'a d'abord dit Hey salut ! Alors, c'était comment ? et au détour d'une conversation, la Flèche ferme. Rien n'est immuable semble-t-il. Mon bureau, mon appart étaient en bordel avant que je ne parte, je les ai donc retrouver tels quels, de la même façon, je m'attendais à retrouver le reste du monde, tel quel... mais là, quel coup bas !!
Il est un fait : Paris c'est chouette, mais Paris c'est cher.
Alors quand on nous propose des soirées, des concerts, à un coût raisonnable, où l'on peut découvrir de nouveaux artistes, voir aussi des valeurs déjà sûres, lorsque l'on ne nous parque pas, nous les fumeurs, dans un sas miteux où l'on n'a même plus besoin de clopes pour fumer, nous on est contents. Lorsque l'on nous dit que ça va fermer. Forcément là, on n'est plus trop trop contents !

" Nuisances sonores ", " riverains excédés ", ce sont des arguments qui se tiennent... Pourtant, ça n'est pas comme si la Flèche avait pris possession de cette ancienne gare hier. Bon c'est vrai, on entendait épisodiquement parler d'une peut-être fermeture, mais ça faisait partie intégrante du charme mystérieux de l'endroit. D'autres rumeurs mettent de plus mauvaise humeur encore. L'actionnaire majoraitaire de l'underground Flèche d'Or est aussi le propriétaire du chic et récent Mama Shelter... Bon, de toutes façons on est pas encore trop cons, on a bien compris que c'est l'argent qui fait tourner (tomber !) les têtes. Alors même s'il aura fallu quelques investisseurs pour désamorcer la situation et réguler le son, personne ne sait encore vraiment sur quel pied danser. Pour la peine, Alias et Asterios deviennent les fameux mécènes et s'apprêtent à régler le problème... Qui sont-ils ? Les tournées des Ting Tings, de Beiruth, The Gossip par exemple, sont produites et diffusées par Alias ; Vincent Delerme, Orelsan ou encore Olivia Ruiz, par Asterios. De concert, ils ont donc pris en main les travaux d'insonorisation qui provoqueront bien sûr la fermeture, temporaire, de la Flèche d'Or, lui permettant ainsi de rouvrir ses portes en août. Bonne nouvelle ? Ça le sera si chacun des postes est maintenu et si les catalogues respectifs d'Alias et Astérios ne vampirisent pas la direction artistique du lieu. La seule chose dont on puisse être absolument sûr à cet instant T, c'est l'arrêt de la programmation au 30 avril.

Avant celà, je vous donne rendez-vous le 24 pour la MAN & MAN, le 29 pour la 7ème édition de ROCK IS DEAD ! et le 30 pour la soirée EAT ROSBEEF ! Advienne que pourra mais d'ici là, rendons à la Flèche sa forme des grands jours et un dernier hommage pendant qu'elle est encore ce qu'elle est et qui nous plaît.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles NUITS PARISIENNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement