Clubs-Cultures : vers une reconnaissance des boîtes de nuit et clubs comme des lieux culturels ?

Par Caroline J. · Publié le 4 mars 2021 à 14h32 · Mis à jour le 4 mars 2021 à 14h35
Depuis plus d’un an maintenant, les clubs et boîtes de nuit sont fermés au public. Véritables oubliés de la crise sanitaire, 37 établissements français du secteur de la nuit ont décidé de se mobiliser et de militer afin d’être enfin reconnus comme des lieux culturels.

Les boîtes de nuit et clubs vont-ils prochainement être considérés comme des lieux culturels ? C’est en tout cas le souhait de 37 établissements de la nuit (Badaboum, Djoon, Le Klub, la Machine du Moulin Rouge, le Rex, Sacré à Paris, mais aussi le Warehouse à Nantes, le Transbordeur à Villeurbanne ou encore le Baby Club à Marseille) qui ont décidé de se battre pour enfin obtenir une reconnaissance de la part du ministère de la Culture.

Aujourd’hui, ces établissements ne bénéficient pas des mêmes subventions et aides gouvernementales que les salles de concert ou théâtres, car ils ne sont pas considérés comme des lieux culturels. Pourtant, comme le souligne le Collectif Culture Bar Bars, à l’origine de cette mobilisation, ce secteur a généré en 2019 plus de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires en France, et attire chaque année 3 millions de visiteurs. Il concerne aussi plus de 1000 emplois directs ou indirects.

Aussi, comme l'indique le Collectif Culture Bar Bars, les clubs et boîtes de nuit sont des "lieux de fête permanents et responsables", des "lieux dédiés à la jeune scène contemporaine", mais aussi des "acteurs de la vie sociale, culturelle et des territoires". 

Réunis sous le projet "Clubs-Cultures", ces 37 clubs répartis sur l’ensemble du pays ont été reçus le 23 février dernier par une conseillère de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, selon les informations de Tsugi. Toujours selon le magazine, un groupe de travail aurait été constitué par le ministère à l'issue de cette réunion. Objectif ? Travailler à court terme sur “une perspective de réouverture des clubs”, et à long terme, sur “la mise en place d’un travail pour l’élaboration d’un nouveau statut”.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche