La perte de l'odorat est bien un symptôme important du Coronavirus, d'après une étude

Par Manon C. · Publié le 13 mai 2020 à 09h53 · Mis à jour le 13 mai 2020 à 10h51
Une étude menée sur 1420 patients dans 18 hôpitaux européens confirme que la perte de l'odorat est bel et bien un symptôme important de l'infection au Coronavirus.

Quintes de toux sèche, fièvre, maux de tête, essoufflement, parfois même des difficultés respiratoires... Les symptômes communs du Coronavirus sont désormais connus. Mais au cours du mois de mars, un nouveau symptôme du Coronavirus avait fait son apparition : la perte de l'odorat. 

Aussi appelé anosmie, ce nouveau symptôme avait été remonté aux oreilles de Jérôme Salomon par le Conseil Professionnel des Spécialistes d’Oto-Rhino-Laryngologie (ORL), qui faisait alors état d'une "recrudescence des cas d’anosmie brutale, qui correspond à la disparition brutale de l’odorat, sans obstruction du nez, sans écoulement et qui peut donc survenir de façon isolée." 

Une étude menée sur 1420 patients atteints de formes peu sévères de Coronavirus par une cinquantaine de médecins ORL et de chercheurs de 18 hôpitaux européens confirme, aujourd'hui, que la perte de l'odorat est bel et bien un symptôme du Coronavirus, et qui plus est un symptôme important qui doit alerter. 

Parmi les patients étudiés, 70% des cas avaient perdu l'odorat; et de fait, l'anosmie est devenu le premier symptôme identifié à égalité avec les maux de tête et avant l'obstruction nasale et la toux. L'Organisation mondiale de la Santé vient donc d'ajouter l'anosmie à la liste des symptômes reconnus, tout comme la perte de goût, 

En effet, l'anosmie peut également s'accompagner, dans certains cas, d'une agueusie, soit une perte du goût. Deux symptômes qui demandent un avis médical par téléphone, sans se déplacer au cabinet de son médecin, puis de se placer en isolement. 

A noter que la récupération complète de l'odorat peut prendre du temps : la plupart des patients retrouvent ce sens en 2 ou 3 semaines, mais pour certains, la récupération de leurs capacités olfactives peut prendre jusqu'à 12 mois, d'après les chercheurs et les médecins. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche