Depuis le début du confinement, le prix des fruits et légumes s'est envolé

Par Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 22 avril 2020 à 10h12 · Mis à jour le 22 avril 2020 à 10h13
UFC-Que Choisir révèle dans une étude publiée aujourd'hui que le prix des fruits et légumes a augmenté de 9% en moyenne, depuis le début du confinement.

Une étude de l'UFC-Que Choisir parue aujourd'hui révèle que depuis le début du confinement, le prix des fruits et légumes a bondi de 9% en moyenne. L'étude porte sur près de 4 600 drives et 116 000 prix, entre la semaine du 2 au 9 mars, et celle du 6 au 11 avril. L'observatoire de la consommation note ainsi une hausse de 6% pour les produits conventionnels, et qui atteint les 12% pour les produits bio. 

Une hausse "loin d'être anodine" d'après Grégory Caret d'UFC-Que Choisir, surtout lorsque l'on sait que les Français allouent un quart de leur budget courses aux fruits et légumes. 

Cette flambée des prix s'explique par plusieurs facteurs. UFC-Que Choisir note, par exemple, une demande plus importante pour certains produits et la difficulté des producteurs à tenir la cadence, à l'instar des citrons verts bio dont le prix a grimpé de 16%, ou encore de celui des tomates en grappe bio qui s'est envolé de 25%. 

Aussi, alors que les frontières avec la Pologne, l'Espagne et l'Italie (trois gros importateurs de fruits et légumes) sont désormais fermées, les produits importés sont forcément plus rares. Du coup, on ne trouve plus de produits bon marché venus d'Espagne ou du Maroc, dans les grandes surfaces, mais des produits locaux, de meilleure qualité mais forcément plus chers. 

Autres causes pointées du doigt, les frais de transports des marchandises qui ont augmenté de 30% (afin de respecter les consignes de sécurité sanitaire, les transporteurs doivent fournir des masques à leurs chauffeurs et faire nettoyer le matériel), mais aussi l'absence de main-d'oeuvre "bon marché" venant habituellement du Maghreb ou d'Europe de l'Est, qui provoque une inflation du coût des récoltes. 

D'après l'étude d'UFC-Que Choisir, la hausse des prix ne concerne pas uniquement les fruits et légumes : le prix du panier moyen a augmenté de 2,5 % avec le confinement. En cause, la pénurie en rayons des produits les moins chers qui pousse les clients à acheter des articles plus chers. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche