Moustique tigre : Paris et toute l'Île-de-France en vigilance rouge, comment s’en protéger ?

Par Caroline J., Cécile D. · Publié le 9 mai 2022 à 12h13
Le moustique tigre poursuit sa progression en France. Sur la carte 2022, mise à jour par Vigilance Moustiques, on découvre que trois nouveaux départements sont en vigilance rouge. À ce jour, le moustique tigre est donc déclaré officiellement implanté et actif dans 67 départements de France métropolitaine sur 96. Paris et toute l'Île-de-France, à savoir la Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise, sont concernées.

Avec l'arrivée des beaux jours, il faut de nouveau faire attention au Aedes albopictus, le fameux moustique tigre. Le site de Vigilance Moustiques a mis à jour la carte de présence du moustique tigre mettant en évidence la présence de ces dangereux moustiques, département par département. Tous ceux de l'Île-de-France sont fortement touchés par cet insecte minuscule, mais qui peut être vecteur de plusieurs maladies.

En effet, les nouvelles ne sont pas bonnes, puisque le moustique tigre progresse sur le territoire national. En 2022, trois nouveaux départements (Meurthe-et-Moselle, le Loiret et le Val-d'Oise) sont placés en vigilance rouge, ce qui signifie que le moustique tigre y est implanté et actif. Au total donc, 67 départements de l’hexagone sont en rouge, tandis que 6 départements sont en vigilance orange. 

Le moustique tigre : un "risque sanitaire majeur" dans les années à venir 

Selon une commission d’enquête à l’Assemblée, les moustiques tigres vont "représenter un risque sanitaire majeur sur l'ensemble du territoire" lors "des prochaines décennies".

Le 28 juillet 2020, la rapporteure de cette commission d’enquête et députée LREM de Mayotte, Ramlati Ali, avait confié : "Il s'agit d'une espèce invasive, qui n'existait pas dans l'hexagone avant 2004. En 2019, 58 départements sur les 96 départements métropolitains étaient colonisés".

"Si pendant cinquante ans le territoire métropolitain a vécu à l'abri des maladies transmises par les moustiques, tel n'est plus le cas aujourd'hui. Il faudra apprendre à vivre avec eux, en limitant au mieux leur impact sur la santé des Français", avait-elle rajouté dans ce rapport.

Pour lutter contre le moustique tigre, la commission d’enquête dévoilait donc 46 propositions. Objectif ? "Refonder une politique de prévention", "remettre à plat le cadre institutionnel" afin de freiner la prolifération de ces moustiques tigres ou encore "pérenniser" les moyens de la recherche.

Paris et toute l'Île-de-France placées en vigilance rouge

Paris et les sept autres départements d’Île-de-France sont donc concernés par cette vigilance rouge, à savoir la Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise - seul département francilien jusqu'alors épargné. « Il ne cesse de remonter vers le Nord de la France et sa population se densifie dans la vallée du Rhône, autour de l’Île-de-France et sur la côte atlantique », explique Elsa Quillery, coordinatrice d’expertise scientifique à l’Anses, dans les colonnes du Parisien

Aussi, l'Anses a mis en place un site internet (https://signalement-moustique.anses.fr/) pour signaler le moustique tigre, afin de mettre à jour la carte le plus rapidement possible.

Quels risques pour la santé ?

Selon le site du ministère de la Santé, le moustique tigre peut causer de graves maladies comme la dengue, le virus Zika ou encore le chikungunya. « Lorsqu’il pique une personne infectée par le virus Zika, de la dengue ou du chikungunya, il peut transmettre cette infection » précise l’ARS Île-de-France, qui précise toutefois qu’ « aucun cas de transmission de virus par ce moustique n’a été observé en région Île-de-France ». 

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Si vous craignez d’être piqué par un moustique tigre, veillez tout d’abord à bien savoir l’identifier. Ainsi, Vigilance-Moustiques confie que le moustique tigre est « plus petit qu’une pièce de 1 centime (il ne mesure que quelques millimètres, en général 5 mm), il a un vol assez lent et il est facile à écraser en vol ». Son aspect physique est aussi particulier, « puisqu’il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et sur l’abdomen ». La Ville de Paris, qui indique qu'une surveillance renforcée du moustique tigre est mise en place par les autorités du 1er mai au 30 novembre 2022, précise que cet insecte s’active plutôt dans la journée, "avec un pic d’agressivité au lever du jour et au crépuscule".

Comment se protéger du moustique tigre ?

Des actions sont menées pour débarrasser la région de cet insecte nuisible et lutter contre la prolifération des larves de moustiques. Afin de se prémunir des moustiques tigres, le site du ministère rappelle en effet l'importance de faire attention aux « gîtes larvaires » comme les coupelles sous les pots de fleurs, les arrosoirs, les vieux pneus, les gouttières bouchées… Un conseil donc, évitez toute eau stagnante et pensez à vider toutes ces petites « retenues d’eau » ou n'oubliez pas de les renouveler au moins une fois par semaine. Pour les bassins d’agrément, pensez à introduire des poissons, qui se chargeront de manger les larves.

De son côté, la Ville de Paris recommande notamment de réparer les fuites pour éviter la formation de flaques et la stagnation de l’eau, mais aussi de trier, éliminer, retourner ou mettre sous abri tous les récipients où l’eau peut stagner (déchets divers, jouets, bâches, pots, seaux, poubelles de jardin, bacs, pneus, arrosoirs, brouettes…), ou encore d’éviter l’utilisation des pots de fleurs avec réserve. Pensez aussi à renouveler régulièrement l’eau des fleurs ou des boutures (une à deux fois par semaine), ou à remplacer l’eau des vases par du sable humide, ou encore à couvrir les réserves d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu afin d’interdire tout accès aux moustiques (bidons d’eau, citernes, bassins). N’oubliez pas non plus de vider régulièrement et complètement les réservoirs et colonnes des pieds de parasol qui se remplissent avec les pluies ou l'arrosage.  

Pour éviter les piqûres, lors d'une balade, préférez des vêtements amples et couvrant tout le corps, y compris les jambes et les bras et de couleur claire, car beaucoup d’espèces de moustiques sont attirées par les couleurs foncées. Chez vous, vous pouvez opter pour les fameuses moustiquaires (moustiquaire de lit, de berceau), de préférence imprégnées d’insecticides, mais aussi des moustiquaires à mailles étroites aux portes, fenêtres et autres voies d’entrées des moustiques. Veillez également à bien ventiler pour éloigner les insectes. Sachez d'ailleurs qu'un ventilateur ou une climatisation peuvent aider à éloigner les moustiques.

Vous pouvez également utiliser des répulsifs cutanés, mais attention, car tous ne se valent pas. Aussi, pour connaître ces produits et leurs conditions d’utilisation, n'hésitez pas à consulter les recommandations du Haut Conseil de la santé publique publiées dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France du 1er juin 2021, intitulé « Recommandations sanitaires pour les voyageurs », accessibles ici. Autrement, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Pour espérer se débarrasser définitivement du moustique tigre le mieux et de signaler sa présence sur le site de l'ANSES pour que les autorités puissent agir à grande échelle.

Informations pratiques

Site officiel
www.anses.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche