Le don de congés sous forme de chèques vacances aux soignants voté à l'Assemblée

Par Caroline J. · Publié le 3 juin 2020 à 08h16 · Mis à jour le 3 juin 2020 à 08h21
L'Assemblée a voté le 2 juin, dans la soirée, le don de jours de congés sous forme de chèques vacances aux soignants . C'était une mesure souhaitée par plusieurs députés LREM.

Depuis le début de la crise sanitaire, les français sont très nombreux à soutenir le personnel soignant, en première ligne face à l’épidémie de Covid-19. Chaque soir, à 20h, pendant le confinement, ils leur rendaient hommage et les remerciaient en applaudissant depuis leur fenêtre.

Pour aller plus loin, plusieurs députés LREM souhaitaient que les français puissent offrir aux soignants des jours de congés. Une centaine d’élus de la majorité avaient ainsi envoyé une lettre en ce sens à la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Le député LREM du Calvados, Christophe Blanchet, à l’initiative de cette idée, avait d'ailleurs interpellé la ministre à ce sujet.

L'idée ? "Permettre aux salariés qui le désirent et qui le peuvent, dans le public comme dans le privé, de faire don d'une partie de leurs congés payés, qu'ils aient été affectés ou non sur un compte épargne-temps, au bénéfice de ceux qui luttent directement contre le coronavirus", détaillait le courrier selon les infos du Parisien.

Toujours dans ce courrier, les députés expliquaient que ces congés offerts pourraient être redistribués en chèque vacances. Objectif ? Soutenir le secteur du tourisme, durement impacté par la crise sanitaire.

Le 2 juin, début de la phase 2 du plan de déconfinement, l'Assemblée a voté cette mesure, permettant donc aux salariés Français de "donner" aux soignants des jours de congés sous forme de chèque vacances.

Elle "monétise des jours de repos des salariés sous forme de chèques vacances pour les soignants", a fait savoir le rapporteur LREM Christophe Blanchet. De son côté, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a confié que "cet acte de générosité permettra dans le même temps de contribuer à la relance du secteur du tourisme très fortement affecté" par la crise sanitaire. En revanche, l'opposition a dénoncé un texte "hors sujet". Pour Caroline Fiat (LFI), ce n'est "pas aux citoyens de remercier les personnels, mais à l'Etat".

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche