Nouvelle manifestation des soignants : le parcours du cortège à Paris

Par Caroline J., Rizhlaine F. · Publié le 30 juin 2020 à 09h22 · Mis à jour le 30 juin 2020 à 11h43
En France, plusieurs syndicats hospitaliers ont appelé à une nouvelle mobilisation nationale du personnel ce mardi 30 juin 2020. Ils réclament plus de moyens alors que le Ségur de la Santé doit prendre fin à la mi-juillet. A Paris, le cortège s'élancera à 14h depuis le boulevard de Port-Royal, à l'angle de la rue de la Santé, et rejoindra la place Pierre-Laroque, dans le 7ème, non loin du ministère de la santé.

Alors que le gouvernement entreprend un plan de réforme de l'hôpital à travers le Ségur de la Santé, les principaux syndicats de la fonction publique hospitalière (FO, SUD, Unsa et CGT) ainsi que les collectifs Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences ont lancé un appel pour une nouvelle journée de mobilisation du personnel fixée ce mardi 30 juin 2020.

A Paris, le rassemblement débutera à midi. Le cortège devrait ensuite s'élancer à 14h depuis le boulevard de Port-Royal, à l'angle de la rue de la Santé, pour s'achever place Pierre-Laroque, dans le 7e. En raison du contexte actuel, les autorités précisent que les organisateurs "se sont engagés à ce que les conditions d'organisation de cette manifestation permettent une distanciation physique d'un mètre entre chaque participant". 

Du côté des transports en commun, attention ! À la demande de la préfecture de police de Paris, la SNCF a annoncé la fermeture de la station Invalides du RER C, à partir de 11h ce 30 juin.  

Du côté des métros, la station Invalides est fermée sur les lignes 8 et 13. Sur la ligne 12, la station Assemblée Nationale est fermée. Sur la 13, Varenne est aussi inaccessible. Enfin, sur les lignes 1 et 13 du métro, la station Champs Elysées Clemenceau est fermée au public. Notez que les trains ne marquent pas l'arrêt et que les correspondances ne sont pas assurées. La réouverture des stations se fera sur ordre de la Préfecture de Police.

On rappelle que le personnel soignant s'était déjà rassemblé dans la rue partout en France le 16 juin dernier. Selon le Collectif Inter-hôpitaux, ils étaient 180 000 manifestants, dont 18 000 personnes réunies sur l'esplanade des Invalides à Paris, selon la préfecture de police.

Parmi leurs revendications ? Une « revalorisation générale des salaires » d'au moins 300 euros net par mois pour le personnel hospitalier, mais aussi un « plan de recrutement », un « plan de formation » et « l'arrêt de toutes les fermetures d'établissements, de services et de lits ».

Pour l'heure, un projet de protocole d'accord a été remis aux syndicats le 19 juin dernier. Il prévoit « une revalorisation socle à compter du 1er juillet », via une « bonification indiciaire » pour l'ensemble des agents de la fonction publique hospitalière (hors médecins). Mais les syndicats constatent qu'aucune enveloppe n'a été mise sur la table des négociations par l'exécutif, alors qu'ils réclament un chiffrage précis de ces fameuses mesures salariales promises par le gouvernement.

On rappelle que le Ségur de la santé, lancé le 25 mai par Edouard Philippe, doit se terminer à la mi-juillet. 

Informations pratiques

Dates et Horaires
Le 30 juin 2020
À 12h

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche