2 juin : une réouverture progressive des monuments nationaux

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 29 mai 2020 à 14h40 · Mis à jour le 29 mai 2020 à 15h55
À l'heure du déconfinement, comment les monuments nationaux se préparent à la réouverture ? Dans un entretien auprès de l'AFP, Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments Nationaux fait le point sur la rentrée du patrimoine français. Musées, monuments et autres sites culturels, voici comment s'organise la sortie de crise dont le feu vert est donné le 2 juin 2020

À la première phase du déconfinement, le patrimoine français n'avait pas encore sa rentrée. À l'instar des restaurants, les 106 monuments, musées et sites gérés par le Centre des Monuments Nationaux ont gardé leurs portes closes. Ce jeudi 28 mai 2020, Edouard Philippe a annoncé les principes de la deuxième étape du plan de déconfinement qui commence le 2 juin 2020 et a par ailleurs précisé qu'à partir de cette date les musées et monuments sont désormais autorisés à rouvrir.

Dans un entretien avec l'AFP, le président du Centre des Monuments Nationaux (CMN), Philippe Bélaval, en dévoilait plus sur les coulisses de la reprise. Il indique alors que l'ensemble de ces lieux ne rouvrira pas en même temps : la rentrée du patrimoine français se fera de manière progressive : " Ces réouvertures devraient se faire entre début juin et mi-juillet. Nous procédons à un examen monument par monument, lors de longues réunions, notamment avec les organisations syndicales."

Sur fond d'épidémie de coronavirus, la question de la réouverture de ces sites culturels est indissociable de celle du respect des recommandations sanitaires. Philippe Bélaval rappelle que pour ce faire, les parcours de visite doivent être repensés au cas par cas, et cela pourrait même donner lieu à des travaux préparatoires : " L'abbaye du Mont-Saint-Michel devrait rouvrir quelque part en juin, même si le Mont est déjà accessible aux visiteurs. Quant à l'Arc de triomphe, il ne sera pas parmi les premiers sites à rouvrir, car ce n'est pas le plus simple. Il faut assurer un flux montant, un flux descendant."

Philippe Bélaval souhaite tout de même que ces réouvertures dans le respect des conditions sanitaires vis à vis des visiteurs et du personnel se fassent le plus vite possible pour trois raisons : la volonté de maintenir le service public de la culture, le retour à la vie sociale que cela représente pour les agents du CMN et enfin, la perte des recettes liée à la crise du coronavirus. Par ailleurs la perspective de cette réouverture laisse présager un nouveau challenge : Nous faisons face à une situation nouvelle: ce sera seulement un public français et un public de proximité qui se rendra dans nos sites. Pour certains de nos sites inscrits au patrimoine de l'UNESCO, on cherche à développer les visites à distance pour les étrangers."

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche