[En direct] L'OMS se réunit pour l'Assemblée Mondiale de la Santé les 18 et 19 mai 2020

Par Julie M. · Publié le 18 mai 2020 à 13h57 · Mis à jour le 20 mai 2020 à 09h43
L'Organisation Mondiale de la Santé devait tenir sa 73ème Assemblée Mondiale de la Santé sur 10 jours à partir de ce lundi 18 mai 2020. Les chefs d'état maintiennent cette réunion en visioconférence sur 2 jours et prévoient d'aborder notamment l’accès équitable aux technologies, médicaments et vaccins contre le coronavirus.

Une rencontre à suivre "en direct" sur le site de l'OMS ou en anglais si dessous :

Les 194 pays membres de l'OMS, dont les Etats-Unis et la Chine, ont adopté ce mardi une résolution prévoyant une "évaluation indépendante" de la réponse de l'agence onusienne à la pandémie de Covid-19.

Ce texte approuvé par consensus prévoit de lancer "au plus tôt (...) un processus d'évaluation impartiale, indépendante et complète" de l'action internationale coordonnée par l'OMS face à la pandémie, en vue "d'améliorer les capacités mondiales de prévention, de préparation et de riposte face aux pandémies".

La séance a début à 14h avec l'élection d'un président et de 5 vice-présidents. Le président de cette 73eme Assemblée est donc Madame l'Ambassadeur Keva Bain des Bahamas.

Le programme abordera les points ci-après :

  • Ouverture de l’Assemblée de la Santé par le président de la Soixante-Douzième Assemblée mondiale de la Santé
  • Élection du président et des cinq vice-présidents
  • Allocution du président
  • Déclarations des intervenants invités
  • Allocution du Directeur général (sur la riposte à la pandémie de COVID-19)
  • Déclarations des chefs de délégation sur la pandémie de COVID-19
  • Conseil exécutif : élection
  • Clôture/suspension (les États Membres seront invités à envisager de suspendre l’Assemblée de la Santé pour qu’elle puisse reprendre sa session dans le courant de l’année et examiner les points restants de l’ordre du jour)

L'Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) réunit chaque année depuis 1948 à Genève, généralement dans le courant du mois de mai. Les Chefs d'État des 194 pays membres de l'OMS se réunissent pour discuter définir la politique de l'Organisation en matière de santé et d'accès aux soins dans le monde. Parmi ses principales fonctions, l'Assemblée nomme le Directeur général, contrôle la politique financière de l'Organisation, et examine et approuve le projet de budget programme.

Cette année, en pleine crise de coronavirus, alors que d'autres institutions internationales qui ont reporté la réunion de leur instance souveraine, l'Organisation Mondiale de la Santé maintient sa 73ème AMS en visioconférence les lundi 18 et mardi 19 mai 2020. Avec, au programme de discutions, l'importance d'offrir à tous les pays du monde un accès équitable aux technologies, médicaments et vaccins contre le SARS-CoV-2.

En effet, l'Union Européenne a proposé une résolution sur la réponse au Covid-19 qui fédère déjà une centaine d'états membres. Le docteur Bernhard Schwartländer, chef de cabinet de l'OMS ajoute que "Le débat sur l’accès aux technologies et produits de santé est plus que jamais important. Cette pandémie nous apprend qu’à moins que tout le monde, partout, dispose des moyens de se maintenir en bonne santé, le virus reviendra et nous connaîtrons une deuxième, une troisième vague. C’est pour cela que nous lançons un appel à l’action pour l’accès aux outils médicaux afin qu’ils soient au plus vite disponibles."

Il explique donc que pour parvenir à se débarrasser durablement de la covid-19 et éviter qu'elle ne resurgisse dans les zones les plus pauvres ou qui ont moins accès aux traitements et se propage de nouveau partout à travers le monde, il est indispensable que chaque pays puisse bénéficier de la même couverture sanitaire.

Pour généraliser l'accès de tous les pays aux tests diagnostiques, aux médicaments et, plus tard, aux vaccins, dès lors qu'il seront disponibles, les membres de l'OMS devraient plancher, le mardi 19 mai 2020, sur une résolution qui "demande l’accès universel, rapide et équitable et la juste distribution de tous les produits et de toutes les technologies de santé essentiels de qualité, sûrs, efficaces et abordables, y compris les éléments qui les constituent et leurs précurseurs, nécessaires à la riposte contre la pandémie de Covid-19, en en faisant une priorité mondiale, et l’élimination urgente des obstacles injustifiés à cet accès dans le respect des dispositions des traités internationaux pertinents".

Favorable à cette proposition, German Velasquez, conseiller spécial sur la politique de santé à l'organisation intergouvernementale des pays en développement connue sous le nom de South Centre précise que pour pouvoir être disponibles partout en même temps, "tous les médicaments, tests de diagnostic, vaccins et autres produits de santé en lien avec la pandémie devraient être considérés comme des biens publics mondiaux" avant d'ajouter que "La résolution aurait dû être plus ambitieuse".

Depuis le début de la crise sanitaire mondiale, l'OMS a proposé une aide matérielle à 135 pays à revenu faible ou intermédiaire grâce a un consortium rassemblant les institutions de l'ONU mais également un certain nombre d'ONG, de donateurs et de agences de financement. Concrètement ils participent à l'achats d’équipements de protection personnelle, de tests diagnostiques et de produits médicaux.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 18 mai 2020 au 19 mai 2020

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche