Coronavirus : une quatorzaine « volontaire » pour les Français arrivant de l’étranger hors UE

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 19 mai 2020 à 10h12 · Mis à jour le 19 mai 2020 à 16h01
A compter du mercredi 20 mai 2020, les Français arrivant de l’étranger, d'un pays hors Union européenne, sont invités à se placer en quatorzaine. Mais cet isolement de 14 jours se fera sur la base du volontariat. C’est ce qu’a annoncé Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, le 19 mai sur l’antenne de LCI.

Vous comptez rentrer en France après un voyage au Canada, au Brésil, en Australie, en Chine ou au Japon ? Vous résidez dans un pays étranger, hors de l'Union européenne, mais vous souhaitez rentrer dans l'hexagone prochainement ? Le gouvernement vous invite à vous soumettre, à partir du mercredi 20 mai 2020, à une quatorzaine en raison de la crise sanitaire. Mais cette mise en quatorzaine se fera sur la base du volontariat. C’est ce qu’a confié le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, interrogé le 19 mai sur LCI.

"A partir de mercredi, nous allons demander aux Français (..) qui rentrent en France et (à ceux) qui résident en France de se soumettre volontairement à une quatorzaine pour se protéger eux-mêmes et leurs proches", a fait savoir Jean-Yves Le Drian, en précisant toutefois que cette mesure concernerait des retours depuis "l'extérieur de l'Union européenne".

Le ministre a d’ailleurs rappelé, lors de cette interview, que les "frontières extérieures à l'UE sont fermées et resteront fermées, sauf pour les Français qui reviennent". Ces derniers seront donc invités à se placer à l’isolement pour une durée de 14 jours, s’ils le souhaitent.

"Dans l'ensemble de l'espace européen, il n'y a pas de fermeture des frontières de notre part, simplement des contrôles, qui seront de plus en plus souples. Ce qu'il faut maintenant, c'est avoir une bonne coordination entre l'ensemble des pays européens pour que progressivement l'on puisse aboutir à la suppression des contrôles, même s'il restera des contrôles en profondeur à poursuivre dans la durée." a rajouté le ministre avant de confier que la France a permis le retour de 186 000 de ses ressortissants ces dernières semaines.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche