Coronavirus : une place de crèche laissée vide ne doit pas être facturée

Par Charlene S. · Publié le 17 juin 2020 à 11h50 · Mis à jour le 17 juin 2020 à 11h57
Pendant la crise sanitaire et le confinement, de nombreuses places en crèches se sont retrouvées vides, les parents pouvant garder leurs enfants à la maison. Pourtant, certains parents ont quand même reçu une facture. La secrétaire d’Etat auprès de ministre de la santé rappelle donc que les parents n'ont pas à payer pour cette période.

Payer pour un service en crèche dont vous n'avez pas bénéficié ? Pour la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la santé, cela n'est absolument pas logique. En effet, pendant la crise sanitaire et le confinement, la majorité des parents ont pu garder eux-mêmes leurs enfants à la maison, le télétravail étant largement privilégié ou l'accueil en crèche étant restreint, même pendant le déconfinement

Pourtant, certains parents ont eu la mauvaise surprise de recevoir la facture de leur crèche pour une place laissée vide pendant la crise sanitaire. Dans une interview donnée au ParisienChristelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès de ministre de la santé, rappelle donc : "Je ne vais pas m’immiscer entre un contrat privé qui lie les parents à leur crèche. Mais je veux que les choses soient claires : si nous avons soutenu chaque place de crèche non occupée pendant la crise, c’est pour éviter aux parents d’être facturés. Ce n’est pas compatible". 

"J’invite tous les parents à être vigilants sur ce point " a t-elle ajouté. Et si la secrétaire d'Etat insiste, c'est justement parce que le gouvernement a mis en place des mesures pour éviter aux parents d'être facturés. L'Etat a versé des aides aux crèches et aux maisons d'assistances maternelles d'un montant de 450 millions d'euros. 

En plus de cela, Christelle Dubos a également mentionné le fait que les assistantes maternelles ont bénéficié de l'accès à l'activité partielle, ouverte en urgence pour 100 000 d'entre elles. En revanche, l'école est désormais de nouveau obligatoire suite aux  annonces du président le 14 juin dernier.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche