Coronavirus : tout savoir sur la réapparition du virus en Chine

Par Charlene S. · Publié le 18 juin 2020 à 11h15
Alors que le virus avait pratiquement disparu en Chine, plusieurs cas de coronavirus ont de nouveau été signalés dans le pays qui craint une seconde vague épidémique. Comment la situation a t-elle changée et faut-il s'inquiéter de cette résurgence ? Voici ce qu'il faut savoir.

L'épidémie de coronavirus continue de circuler dans le monde. Ces derniers jours, c'est en Chine que le nombre de cas a refait surface. Dans la ville de Pékin, 27 nouvelles contaminations ont été signalées le 16 juin 2020 en 24 heures portant le nombre de cas total à 106 personnes. 

Une réapparition du virus qui serait parti du marché de gros de Xinfadi, l'un des plus grands marchés d'Asie où circule des dizaines de milliers de tonnes de nourriture et des personnes extérieures à la ville. Après cette réparation subite du virus, les autorités ont donc fermé le marché samedi dernier ainsi que quatre autres marchés de Pékin, en partie ou totalement.

D'autres mesures de restrictions ont également été mise en place. La ville de Pékin a organisé des dépistages et ses habitants se retrouvent particulièrement surveillés. Enfin, les élèves de primaire et de collège doivent désormais reprendre les cours à distance depuis leur domicile.

Faut-il s'inquiéter d'une nouvelle vague épidémique ?

Ce changement brutal de situation, avec l'apparition d'une centaine de nouveaux cas, pose de nombreuses questions. Faut-il craindre une seconde vague épidémique

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) répondait lundi suivre de "très près" la situation en Chine et si besoin, l'institution s'est déclarée prête pour envoyer des experts supplémentaires à Pékin dans les prochains jours en cas de seconde vague. Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpêtrière exprimait sur BFM à ce sujet : "Ce qui est intéressant c'est de voir la vitesse à laquelle les autorités chinoises réagissent avec si peu de cas, c'est impressionnant". Pour l'instant, les autorités restent donc vigilantes car le virus continue de circuler et n'a pas été éradiqué.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche