Le nombre de bénéficiaires du chômage partiel connait une "décrue manifeste" selon Pénicaud

Par Charlene S. · Publié le 17 juin 2020 à 18h57 · Mis à jour le 17 juin 2020 à 18h57
Dispositif mis en place pendant le confinement dû à la crise sanitaire du coronavirus, le chômage partiel enregistre une baisse significative au mois de mai selon Muriel Pénicaud.

L'épidémie de coronavirus n'a pas fini d'impacter l'économie française. D'un côté, on assiste à une hausse inédite du nombre de demandeurs d'emplois, de l'autre, les bénéficiaires du chômage partiel baissent significativement. C'est ce qu'a déclaré la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud ce mercredi. 

"Fin mai, 7,8 millions de Français ont été en chômage partiel, mais c'est moitié moins d'heures qu'en avril. La décrue est vraiment manifeste, c'est vrai dans le commerce et le bâtiment", a-t-elle précisé. A titre de comparaison, en avril, on comptait 8,6 millions de bénéficiaires de ce dispositif. 

Pourtant cette baisse ne suffit pas à réduire le montant important investi par l'Etat depuis le début de la crise sanitaire. "Au total, depuis le début, on a dépassé pas loin de 17 milliards" révèle la ministre du Travail. "En mai, dans le secteur privé, un salarié sur deux est allé travailler sur son lieu de travail, un sur quatre (était) en télétravail, un quart en chômage partiel, en garde d'enfant ou en arrêt maladie" poursuit Muriel Pénicaud expliquant que "ça devient vraiment dangereux pour l'emploi si ça ne reprend pas plus massivement".

D'ailleurs, des annonces déclaraient que le dispositif d'indemnisation serait réduit au 1er juillet 2020. Une information qu'a tenu à démentir la ministre du Travail. Malgré la situation économique préoccupante, elle assure que "il n'y aura aucun changement d'indemnisation pour les salariés en activité partielle".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche