Covid-19: fermeture des bars et restaurants dans les Bouches-du-Rhône à 23h, masque à Marseille

Par Caroline J. · Publié le 26 août 2020 à 09h02 · Mis à jour le 26 août 2020 à 09h12
Afin de limiter la progression du Coronavirus dans les Bouches-du-Rhône, le préfet du département a pris de nouvelles mesures sanitaires. À compter du 26 août, les bars, restaurants ainsi que les commerces d’alimentation générale devront fermer leurs portes dès 23h. À Marseille, le port du masque devient également obligatoire dans tout l’espace public de la ville.

C’était une mesure que beaucoup de professionnels de la restauration craignaient… En raison de la propagation du Coronavirus dans les Bouches-du-Rhône, le préfet du département, en concertation avec le directeur de l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur et le préfet de police des Bouches-du-Rhône, a décidé de durcir les mesures sanitaires afin de limiter la progression du virus sur le territoire.

Deux nouvelles mesures ont ainsi été prises, à commencer par la fermeture des restaurants, bars et commerces d’alimentation générale tous les jours de 23h à 6h. Cette fermeture concerne toutes les communes du département.

Autre annonce ? Le port du masque obligatoire, pour toutes les personnes de plus de 11 ans, dans tout l’espace public de la ville de Marseille.

On rappelle que Marseille n’est pas la première ville française à imposer le port du masque dans toutes les rues. Le 24 août, les communes de Boulogne-Billancourt et de Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, ont également rendu obligatoire le port du masque partout sur leurs territoires.

Dans les Bouches-du-Rhône, ces deux nouvelles mesures entrent en vigueur dès le mercredi 26 août 2020 et le resteront jusqu’au 30 septembre inclus. Afin de faire respecter ces mesures, les patrouilles de police et de gendarmes se multiplieront. On rappelle qu’en cas d’infraction, le contrevenant risque une amende pouvant aller de 135 à 3750 euros.

On rappelle que le département des Bouches-du-Rhône est passé, le 14 août dernier, en « zone de circulation active du virus », tout comme Paris. Dix jours plus tard, l’Allemagne a classé la région Provence-Alpes-Côte d'Azur en « zone à risque ».

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche