Paris : le cimentier Lafarge soupçonné de déverser des eaux polluées dans la Seine

Par Caroline J. · Photos par Julie M. · Publié le 2 septembre 2020 à 10h22 · Mis à jour le 3 septembre 2020 à 16h48
C’est un scandale écologique qui fait grand bruit. Le parquet de Paris a ouvert une enquête fin août contre la cimenterie LafargeHolcim, soupçonnée de déverser dans la Seine un mélange de "particules de ciment, de liquides de traitement et des microfibres de plastique". La mairie de Paris a décidé de porter plainte contre Lafarge.

Les réactions se multiplient suite aux révélations d’Europe 1. Le 1er septembre, la radio rapportait qu’une usine du cimentier Lafarge, située dans le 12e arrondissement de Paris, avait rejeté dans la Seine un mélange de "particules de ciment, de liquides de traitement et des microfibres de plastique". 

Ce sont des gardes-pêche de la Fédération interdépartementale de pêche et de protection des milieux aquatiques qui ont rapporté ces faits fin août à l’Office français de la biodiversité. "Nous avons constaté une pollution, due à des rejets de laitance de béton contenant des micro fibres de plastique qui provient d’un trou dans une cuve. Cette cuve, sur le quai, juste à côté de la Seine, contient les eaux de rinçage des camions-toupies", a ainsi confié Jacques Lemoine, agent de développement à la Fédération interdépartementale de pêche et de protection des milieux aquatiques, à nos confrères de France 3.

On a d’ailleurs appris que le Parquet de Paris avait décidé d’ouvrir une enquête contre le cimentier pour "déversement de substances nuisibles par personne morale", "jet ou abandon par personne morale de substances nuisibles" et "utilisation de produits phytosanitaires sans respecter les conditions d'utilisation".

L’enquête judiciaire a été confiée à l’Office français de la biodiversité ainsi qu’à la brigade fluviale. De leur côté, l’Office français de la biodiversité et la mairie de Paris ont décidé de porter plainte contre Lafarge.

Sur Twitter, les réactions sont nombreuses, comme celle d’Emmanuel Grégoire, Premier Adjoint à la Maire de Paris, en charge de l’urbanisme, de l’architecture, du Grand Paris et des relations avec les arrondissements.

La maire de Paris Anne Hidalgo a elle aussi réagi, évoquant un« véritable scandale écologique » :  

De son côté, David Belliard, ancien candidat EELV à la mairie de Paris, et désormais adjoint en charge des transports, dénonce une « attitude irresponsable et scandaleuse de Lafarge qui de nouveau pollue la Seine ». 

Enfin, l’association Paris Animaux Zoopolis demande aux institutions de punir les pollueurs. 

Face à ces révélations, l’entreprise LafargeHolcim France a réagi dans un communiqué assurant que "le site de Bercy a été victime d’une détérioration délibérée d’une plaque d’étanchéité, positionnée sur le dernier bassin de décantation des eaux, qui a entraîné un léger écoulement temporaire d'eau recyclée dans la Seine". La société LafargeHolcim a annoncé avoir déposé plainte pour acte de malveillance. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche