Au musée d'Orsay, une jeune femme interdite d'entrée à cause de son décolleté

Par Laurent P. · Photos par My B. · Publié le 9 septembre 2020 à 19h19 · Mis à jour le 9 septembre 2020 à 19h33
Interdite d'entrée au Musée d'Orsay à cause de son décolleté... c'est la malheureuse mésaventure qu'a raconté une internaute mercredi 9 septembre 2020, sur Twitter, enflammant les réseaux sociaux. Une prise de parole pour dénoncer les agissements du personnel du musée, ouvertement sexistes.

"Couvrez ce sein que je ne saurais voir ! Par de pareils objets les âmes sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées"... La citation, tirée du Tartuffe de Molière, semble malheureusement encore d'actualités, malgré l'évolution des moeurs et des tenues vestimentaires. Une citation qui colle parfaitement, et malheureusement, à la mésaventure qu'a vécue Jeanne, une étudiante en littérature, expliquant dans une longue diatribe sur Twitter s'être vu refuser l'entrée au Musée d'Orsay à cause de son décolleté.

La jeune femme raconte : "Je n'ai même pas eu le temps de présenter mon billet, une agente a dit que ça n'allait pas être possible", explique-t-elle à nos confrères de Libération. Et de poursuivre : "Je demande ce qu’il se passe, on ne me répond pas, on fixe mes seins, je me sens atrocement gênée. [...] À aucun moment on ne me dit que mon décolleté est un problème, on fixe mes seins ostensiblement, on désigne un "ça" […], ils insistent simplement sur le fait que les règles sont les règles puis me répètent de me couvrir de ma veste que je tiens dans les mains".

Que disent ces règles, brandies comme la Sainte Bible par le personnel de contrôle des billets ? Le règlement du musée, consultable sur le site de l'établissement, indique dans son article 7 que "les usagers doivent conserver une tenue décente". Les articles 14 et 35 viennent même donner quelques précisions, expliquant que l'accès au musée est interdit aux visiteurs "portant une tenue vestimentaire susceptible de générer un trouble à la tranquillité publique". Un décolleté est-il donc une tenue vestimentaire "susceptible de générer un trouble à la tranquillité publique" ? La limite semblent encore floue pour certains, en tout cas. La règle, plutôt fourre-tout, n'est pas claire, et chacun l'interprète un peu comme il veut... D'où les positions de chacun.

Quoiqu'il en soit, le musée d'Orsay a répondu à cette prise de parole quelques heures plus tard, sur Twitter, et a assuré regretter l'incident, tout en présentant ses excuses à la jeune femme. Une mésaventure des plus saugrenues, quand on sait le nombre de nus qu'expose cette institution parisienne, ou encore le célèbre tableau "L'origine du monde", bien plus cru qu'un décolleté.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche