Soupçons de dopage sur le Tour de France, une enquête ouverte

Par Manon C. · Publié le 21 septembre 2020 à 22h00 · Mis à jour le 21 septembre 2020 à 22h00
Une enquête vient d'être ouverte pour soupçons de dopage sur le Tour de France 2020. L'équipe française Arkea-Samsic et son leader Nairo Quintana sont dans la tourmente. Une perquisition a été faite la semaine passée, révélant la présence de "médicaments" et d'une "méthode pouvant être qualifiée de dopante" dans les affaires personnelles de l'équipe. Deux gardes à vue sont toujours en cours.

Le Tour de France va-t'il être entaché, une nouvelle fois, par une affaire de dopage ? Un jour seulement après la fin du Tour de France 2020, remporté par le Slovène Tadej Pogačar, une enquête préliminaire pour soupçons de dopage vient d'être ouverte, a annoncé, ce lundi, le parquet de Marseille à l'AFP, précisant que deux gardes à vue étaient toujours en cours ce soir. 

"Le parquet de Marseille confirme s’être saisi au titre du pôle santé publique d’une enquête actuellement diligentée par l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp) sur des soupçons de dopage visant une petite partie de l’équipe des coureurs Arkéa-Samsic", a ainsi écrit dans un communiqué la procureure de Marseille, Dominique Laurens, sans préciser pour autant l'identité des personnes concernées. 

D'après une source du dossier contactée par l'AFP et les informations grappillées par L'Equipe, une perquisition a ainsi été conduite. Elle vise plusieurs coureurs de l’équipe Arkea-Samsic, dont Dayer Quintana, le frère du coureur colombien et leader de l'équipe française, Nairo Quintana (17e au classement général du TDF 2020), ainsi que des membres du staff médical. 

La perquisition, qui a eu lieu le 16 septembre dernier près de Méribel, aurait permis de découvrir "de nombreux produits de santé, dont des médicaments, dans leurs affaires personnelles, mais également, et surtout, une méthode pouvant être qualifiée de dopante", d'après la procureure de Marseille.

Et de préciser que cette enquête a été ouverte "des chefs d’administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d’une manifestation sportive, aide à l’utilisation et incitation à l’usage de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d’usage par un sportif sans justification médicale." 

Affaire à suivre, donc. 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche