Manifestation des professionnels de la restauration événementielle à Paris

Par Elodie D. · Publié le 13 octobre 2020 à 11h54 · Mis à jour le 13 octobre 2020 à 11h59
Une manifestation des professionnels de la restauration a lieu ce mardi 13 octobre 2020. Maîtres d’hôtel, cuisiniers, hôtes d’accueil ont bloqué le périphérique extérieur de la porte de Saint-Cloud à la porte d’Issy afin de manifester leur colère et leur inquiétude sur leur situation économique.

Ce mardi matin, il était difficile de rouler sur le périf. Plusieurs dizaines de personnes ont bloqué le périphérique extérieur, de la porte de Saint-Cloud à la porte d’Issy dès 6 h 30. Avec des pancartes à la main, ils ont bloqué les deux voies de droite avec des pancartes et des banderoles, provoquant plus de 400 kilomètres de bouchons dans la région.

Cette opération, « pacifique », n’était pas enregistrée en Préfecture. La police donc décidé de mettre fin à l’opération en bloquant les manifestants à 8 h 30.

Cet appel à manifester avait été lancé par l’Organisation du personnel de la restauration dans l’événementiel (OPRE), une jeune association de cuisiniers, serveurs et extra travaillant dans l'événementiel. Peu connue du public, l'OPRE a été créée pour répondre aux conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus sur leur emploi.

Organisé via la page Facebook de l’association, ce blocage avait pour but « d’alerter les plus hautes instances et les médias sur [la] situation catastrophique qui n’a fait l’objet d’aucune mise en place d’aides concrètes pour aboutir à une solution pour ces acteurs du secteur ». L’organisateur rajoute que « ce sera sans doute notre dernière chance de nous faire voir et revendiquer notre situation ».

Le secteur de l’événementiel est fortement touché depuis la crise sanitaire, avec une baisse de son chiffre d’affaire de -80 % par rapport à 2019. Plus de la moitié des 455 000 employés du secteur sont en chômage partiel et ne voient plus l’avenir sereinement.

Si le gouvernement avait reçu les représentants de sept organisations du secteur — dont Coésio, Crealians, France Congrès et Événements, L’Événement et Traiteurs de France — et obtenu la prolongation de la prise en charge à 100 % du chômage partiel jusqu’au 31 décembre 2020 et un relèvement des seuils d’octroi de certaines aides, ils comptaient obtenir des mesures complémentaires, un « plan de sauvegarde massif spécifique à l’événementiel » sans lequel les entreprises ne « passeront pas l’hiver ».

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche