Confinement : pas de vente de livres dans les grandes enseignes autorisées à ouvrir

Par Rizhlaine F. · Publié le 31 octobre 2020 à 10h50 · Mis à jour le 31 octobre 2020 à 11h35
Bercy a tranché dans le bras de fer opposant les librairies à la grande distribution : la Fnac ainsi que les autres grandes enseignes restant ouvertes pendant le confinement devront renoncer leurs rayons livres afin d'éviter la concurrence déloyale.

Confinement, déconfinement, et reconfinement : la saga coronavirus de cette année 2020 se poursuit avec un nouveau chapitre inauguré par la deuxième vague de la covid 19. Le synopsis présente une France à nouveau confinée cette fois à moins de deux mois des fêtes de fin d'année. Du côté des commerçants, le compte à rebours est lancé pour sauver Noël. Le scénario est digne d'une fiction et pourtant c'est une réalité.

À l'annonce du confinement, la question de la fermeture des librairies pose un débat. La Maire de Paris Anne Hidalgo a exprimé son souhait qu'elles restent ouvertes au même titre que les commerces essentiels autorisés à poursuivre leur activité. Si il n'est pas question de les rouvrir, l'annonce d'une dérogation accordée aux enseignes Fnac-Darty a fait craindre une forme de concurrence déloyale.

Car des rayons livres, on en trouve également dans la grande distribution. Voilà un élément qui fait craindre un coup dur pour les libraires. Alors comment faire ? Faut-il laisser les librairies ouvrir ? Interdire la vente de livre dans les commerces essentiels ? 

Bercy a tranché ce vendredi soir : la Fnac et les autres enseignes de la grande distribution devront renoncer à leurs rayons livres. Concernant les librairies, si elles ne bénéficient pas de dérogation pour ouvrir malgré le confinement, il leur est de leur côté possible d'opter pour le click&collect.

Visuel Paris MaraisVisuel Paris MaraisVisuel Paris MaraisVisuel Paris Marais Confinement : les petits commerçants face à la grande distribution, le duel commence
Alors qu'on arrive dans la période où la course aux cadeaux de noël commence, voilà que la France fait face à une seconde vague d'épidémie de coronavirus qui entraîne un nouveau confinement. Les commerces non-essentiels étant contraints de fermer pour au moins 15 jours, le bras de fer commence entre petits commerçants et grande distribution en cette période cruciale.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche