Confinement : Gifi, la Foir'fouille, Babou ces enseignes dont l'ouverture surprend

Par Rizhlaine F. · Publié le 31 octobre 2020 à 12h23 · Mis à jour le 31 octobre 2020 à 17h15
Comme lors du confinement de mars, le reconfinement donne lieu à des situations surprenantes. Ce vendredi 30 octobre 2020, alors que l'ensemble des commerces non-essentiels à la vie de la nation sont contraints de fermer, certains consommateurs sont surpris de découvrir que des enseignes discount telles que Gifi ou la Foir'-fouille ont maintenu leur ouverture.

Confinement jour 1 : la France se reconfine à nouveau et tous les commerces non-essentiels à la vie de la nation sont contraints de fermer leurs portes. Tous ? Pas forcément. Certaines enseignes discounts ont résisté à la fermeture forcée. 

Ce vendredi 30 octobre 2020, sur les réseaux sociaux les messages d'acheteurs surpris étaient légion. Et pour cause, en ce premier jour de confinement, les commerces non-essentiels étaient contraints de fermer leurs portes. Pourtant Gifi, la Foir-Fouille, Babou, Noz et autres enseignes discounts ont tout de même accueilli leurs clients... À raison ? 

Car si Fnac-Darty a pu obtenir une dérogation pour maintenir l'ouverture de ses magasins, il n'en était pas forcément de même pour ces enseignes. Néanmoins certaines d'entre elles à l'instar de la Foir'Fouille justifient leur ouverture à travers les produits de première nécessité qui sont vendus dans ses magasins. Une pratique qui pourrait être considérée comme un jeu du chat et de la souris en posant la question de la frontière floue entre commerce essentiel et commerce non-essentiel

Par ailleurs le débat ne se pose pas uniquement vis-à-vis de ces ouvertures surprenantes. Par exemple afin de prévenir une forme de concurrence déloyale face au libraires, les enseignes de grande distribution autorisées à ouvrir ont du renoncer à leurs rayons livres. Un recours a également été déposé en ce qui concerne les magasins de jouets.  Ainsi l'ouverture de ces magasins discount pourrait-elle se limiter uniquement aux produits de première nécessité ? Affaire à suivre.

Visuel Paris MaraisVisuel Paris MaraisVisuel Paris MaraisVisuel Paris Marais Confinement : les petits commerçants face à la grande distribution, le duel commence
Alors qu'on arrive dans la période où la course aux cadeaux de noël commence, voilà que la France fait face à une seconde vague d'épidémie de coronavirus qui entraîne un nouveau confinement. Les commerces non-essentiels étant contraints de fermer pour au moins 15 jours, le bras de fer commence entre petits commerçants et grande distribution en cette période cruciale.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche