Confinement : la vente d'alcool est interdite dans les stations services

Par Caroline J. · Publié le 2 novembre 2020 à 11h52 · Mis à jour le 2 novembre 2020 à 11h54
Alors que les stations-services étaient autorisées à vendre de l’alcool lors du premier confinement, la règle est différente pour ce reconfinement général. Les gérants de stations-services n’ont en effet plus le droit de vendre des boissons alcoolisées jusqu’au 1er décembre, au moins.

Avec l’entrée en vigueur du reconfinement depuis le 29 octobre minuit, de nombreuses nouvelles mesures ont été annoncées. Ainsi, les commerces « non essentiels » ont dû fermer leurs portes, tout comme les cinémas, les musées, les théâtres, les bars ou encore les restaurants.

Si ce confinement se veut toutefois plus adapté que le premier (les crèches et les écoles restent ainsi ouvertes), de nouvelles restrictions ont été annoncées, comme l’interdiction de vendre de l’alcool pour les gérants de stations-services ; une mesure pourtant inexistante lors du premier confinement.

Comme le rapporte BFMTV, le texte du décret publié le 30 octobre indique que le “commerce de détail de carburants et combustibles" et les "boutiques associées à ces commerces” sont autorisés à vendre des “denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés”.

"Si on considère que faire le plein et acheter de l'alcool ce n'est pas bien, dans ces cas-là, faisons la même chose en grande surface puisque je vous rappelle qu'on peut s'arrêter faire le plein en grande surface et acheter de l'alcool. Donc je ne vois pas trop la différence", explique Francis Pousse, le président des distributeurs de carburant au sein du Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA), sur la chaîne d'info en continu.

Et cette restriction n’est pas sans conséquence puisque, selon le Conseil national des professionnels de l’automobile, cette vente représenterait jusqu’à 30 à 40% de leur chiffre d’affaires.

On rappelle que les stations-services sont déjà impactées par le confinement avec une baisse de leur vente de carburant.
Selon RTL, les ventes de carburant avaient baissé de 35,4% au mois mars, et d’environ 54,7% en avril dernier. La diminution devrait toutefois être moins importante en ce mois de novembre en raison de mesures restrictives plus souples. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche