Grippe aviaire en France : quels symptômes et comment attrape-t-on le rhume du poulet ?

Par Elodie D. · Publié le 17 novembre 2020 à 15h55 · Mis à jour le 17 novembre 2020 à 16h00
Un foyer de grippe aviaire est présente en Haute-Corse depuis ce lundi 16 novembre. Quels sont les symptômes de l'influenza aviaire et comment attrape-t-on le rhume de la volaille ?

Après la Belgique, c'est officiel, la France est touchée par la grippe aviaire. Un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été signalé dans le rayon animalerie d’une jardinerie de Lucciana, en Haute-Corse et 45 départements étaient placés en risque "élevé" depuis le 5 novembre 2020.

Si les Français peuvent s'inquiéter, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, s'est voulu rassurant à l'Assemblée nationale en rappelant que "nous pouvons continuer sans risque à consommer du poulet, du canard, de la dinde et des œufs".

De son côté, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) signale que des "souches hautement pathogènes [peuvent provoquer] une maladie respiratoire grave chez l'être humain", mais suite à des contacts rapprochés avec des volailles infectées ou avec des objets contaminés par leurs déjections." Les symptômes sont alors proches d'une grippe humaine courante : fièvre, toux, douleurs musculaires, mal de gorge, infections oculaires et infections respiratoires graves, comme une pneumonie, difficiles donc à différencier des symptômes courant du coronavirus.

Le ministre a précisé que les volailles du foyer de Corse, soit "200 à 300 poules", avaient été euthanasiées. La totalité de la France est placée en risque élevé à compter de ce mardi 17 novembre 2020.

Cela comprend la claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ; l'interdiction de rassemblements d’oiseaux comme les concours, foires ou exposition ; l'interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ces départements à des rassemblements organisés ; l'interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes et l'interdiction d’utilisation d'appelants.

À l'échelle locale, "des mesures spécifiques de surveillance et de limitation des mouvements autour du foyer de Haute-Corse ont été mises en place immédiatement pour éviter toute propagation", a déclaré Julien Denormandie.

Les professionnels de la filière seront soutenus par le gouvernement "pour passer ce coup dur, cette crise".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche