Rencontre entre Emmanuel Macron et la Convention citoyenne pour le climat, ce lundi

Par Caroline J., Manon C. · Publié le 13 décembre 2020 à 13h31 · Mis à jour le 13 décembre 2020 à 13h31
Alors que des tensions sont apparues ces derniers jours autour du projet de loi issu de la Convention Citoyenne pour le Climat, le président de la République Emmanuel Macron rencontrera ce lundi 14 décembre 2020, les 150 membres de la Convention, au CESE ou en visioconférence.

Afin d’apaiser les tensions survenues ces derniers jours entre le chef de l’État et certains membres de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC), plusieurs d’entre eux seront reçus par Emmanuel Macron ce lundi 14 décembre 2020 à 17h. C’est ce qu’a indiqué sur Twitter le 9 décembre, Grégoire Fraty, l’un des citoyens de cette Convention.

"Nous venons tout juste d’être invités à rencontrer Emmanuel Macron lundi 14 décembre au Cese (Conseil économique, social et environnemental)", a-t-il annoncé sur les réseaux sociaux. "L’occasion de nous présenter le projet de loi climat issu de nos travaux. On espère ainsi des annonces sur les derniers arbitrages : obligation de rénovation des bâtiments, régulation de la pub…", ajoute-t-il.

On rappelle que les 150 citoyens, tirés au sort pour participer à la CCC, avaient pour mission de proposer une série de mesures qui permettraient de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici à 2030 par rapport à 1990 "dans un esprit de justice sociale".

Mardi soir, les premiers arbitrages du projet de loi, qui reprendra plusieurs des propositions de cette Convention Citoyenne, ont été dévoilés par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Depuis cette annonce, plusieurs citoyens, et défenseurs de l’environnement, n’ont pas caché leur déception, dont le réalisateur Cyril Dion. "Ce que nous, signataires de cette pétition, vous demandons n'est ni un "sketch", ni une trahison, ni une "solution de fainéant", mais simplement de tenir parole" a-t-il écrit dans une tribune publiée le 5 décembre dans Le Monde. 

"Nous vous le demandons aujourd'hui, car c'est en ce moment qu'ont lieu les arbitrages de la grande loi climat qui doit reprendre le plus grand nombre des propositions de la Convention citoyenne." a-t-il ajouté avant de poursuivre "La catastrophe est maintenant à nos portes, et il sera bientôt trop tard pour éviter le pire". Cyril Dion réagissait suite aux propos tenus par le chef de l’État sur Brut. "Je ne vais pas dire, parce que ces 150 citoyens ont écrit un truc :"c'est la Bible" avait déclaré Emmanuel Macron au sujet des propositions issues de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Ce troisième rendez-vous en 2020 - après une première rencontre le 10 janvier dernier et une seconde rencontre fin juin - sera l'occasion d'une "discussion franche et directe" entre le président et les 150 membres de la Convention, présents au CESE (Conseil économique, social et environnemental) à Paris ou en visioconférence, d'après l'entourage présidentiel.

Toujours d'après des sources gouvernementales et nos confrères de l'Express, le Président "les écoutera, leur répondra et pourrait annoncer les derniers arbitrages" avant la présentation du projet de loi climat attendue fin janvier.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche