Punaises de lit : 76% de hausse du nombre d'interventions en 2020

Par Elodie D. · Publié le 21 décembre 2020 à 12h25 · Mis à jour le 21 décembre 2020 à 12h40
Les punaises de lit ont été à l'origine de plus de 950.000 interventions en 2020, soit 76% d'interventions en plus cette année, selon le Parisien ce lundi 21 décembre 2020. La Chambre syndicale des métiers de la dératisation, désinsectisation et désinfection (CS3D) alerte sur l'importance d'appeler un professionnel le plus tôt possible, sans honte. De son côté, la députée Cathy RACON-BOUZON réclame une aide financière pour les victimes dans un rapport remis au gouvernement.

Imaginez vous gratter jusqu’au sang toutes les nuits, jusqu’à ne plus pouvoir dormir et avoir peur de retrouver votre intérieur. Les punaises de litinsectes parasites qui avaient presque disparu de France dans les années 50, font leur grand retour depuis quelques années, au grand dam de leurs victimes. Le pire chez elles : elles piquent jusqu’à 90 fois par nuit.

Elles prolifèrent avec le temps, se multiplient et évoluent pour résister aux insecticides. Pour donner un ordre d’idée, il y avait 540. 000 interventions pour des punaises de lit en 2019, contre 200 .000 en 2017. Selon des informations du Parisien, il y aurait eu 950 .000 interventions contre les punaises de lit en 2020, soit 76 % d’interventions par rapport à l’an passé. Et ce chiffre ne devrait pas aller à la baisse en 2021, malgré les fermetures d’établissement, puisque les punaises de lit peuvent survivre « un an et demi ou deux ans » sans se nourrir !

Dans un rapport remis au Premier ministre et à la ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en septembre 2020, la députée Cathy Racon-Bouzon affirme qu’il faut créer un observatoire de surveillance pour les punaises de lit.

Autres points d’améliorations : l’information au grand public — les punaises étant méconnues et taboues — et une aide financière « pour accompagner les foyers les plus modestes, qu’ils soient propriétaires — occupants, propriétaires bailleurs ou locataires ainsi que des solutions permettant de réduire les coûts d’éradication devient une nécessité pour lutter efficacement contre le développement de ce fléau ». Ces aides devraient concerner le traitement contre les punaises de lit pour les locataires modestes (qui coûte jusqu’à 35 euros le mètre carré) et la prise en charge des frais de relogement pendant le traitement de l’infestation.

Le gouvernement devrait se pencher sur la question dans les semaines qui viennent. En attendant, il a lancé un site internet —stop-punaises.gouv.fr — avec des conseils et des adresses. 

Si vous constatez des punaises de lit, vous pouvez agir dans un premier temps en lavant tout textile en machine à plus de 60 °C, puis en plaçant ses vêtements dans des sacs plastiques scellés jusqu’à la fin de l’infestation. Puis, nettoyer tous les meubles et textiles d’intérieur à la vapeur à haute température, à 120 °C, et jeter matelas et meubles contaminés directement en décharge. Enfin, si cela n’a pas suffi, faire appel à des entreprises spécialisées dans la détection des punaises de lit, puisqu’elles peuvent se cacher dans les murs.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche