Coronavirus : 20 à 30% des commerces "non essentiels" risquent la fermeture définitive

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Mis à jour le 29 décembre 2020 à 13h12 · Publié le 29 décembre 2020 à 12h21
Malgré les aides, 20 à 30% des commerces "non essentiels" auraient du mal à rouvrir selon le Conseil du commerce de France. En raison de la crise sanitaire et des restrictions qu'elle aura engendrée, ils risqueraient la fermeture définitive.

L'année 2020 n'était décidément pas placée sous une bonne étoile. L'épidémie de coronavirus et les restrictions qu'elle entraîne aura chamboulé l'économie. En France, pour les commerces non-essentiels, les deux confinements nationaux auront eu des effets difficiles à surmonter. Alors que l'ombre d'un troisième reconfinement plane sur le pays en raison d'une nouvelle vague de covid 19 à venir, le Conseil du Commerce de France (CDCF) dresse un tableau assez sombre de la situation actuelle des commerçants.

Interrogé sur France Info, le président du CDCF, William Koeberlé, indique que “20 à 30% des commerçants auront du mal à rouvrir et à continuer l’activité”. Ceux-ci risquent ainsi la fermeture définitive, malgré les aides mises en place. Cela concerne notamment le secteur de l'habillement, fortement touché par la crise sanitaire.

Lors du second confinement, ces commerces ont été autorisés à ouvrir plus tôt que prévu. D'ordinaire, la période entre le mois de novembre et décembre leur permet de réaliser 50% de leur chiffre d'affaire, elle est donc décisive. Mais si cette réouverture aura permis de compenser certaines pertes, elle ne leur suffit par à sortir la tête de l'eau : " Maintenant, il va falloir payer l’ensemble des factures du mois de décembre. il y a toujours un décalage" précise William Koeberlé.

Pour parer à cette situation, le Conseil du Commerce de France a publié ce lundi 28 décembre 2020 un communiqué dans lequel il demande à l'État d'autoriser les commerçants à ouvrir les dimanches de janvier.

Visuel Paris rue parisVisuel Paris rue parisVisuel Paris rue parisVisuel Paris rue paris Couvre-feu : pour ouvrir le dimanche, les commerçants veulent une procédure simplifiée
Jean Castex a annoncé, jeudi 14 janvier, qu'un couvre-feu à 18h forcerait tous les commerces de France à fermer plus tôt, pour quinze jours au moins. Pour compenser ces heures de travail perdues, le gouvernement autorise les commerçants à ouvrir le dimanche. Ces derniers réclament alors une procédure plus simple. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche