Confinement : une large majorité de Français prêts à respecter les règles selon un sondage

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 1 février 2021 à 18h15 · Mis à jour le 1 février 2021 à 18h46
Alors que l'exécutif a annoncé un durcissement des mesures restrictives dans le but d'éviter un reconfinement, un sondage d'opinion Ifop indique que 72% des Français envisagent toujours de respecter "pleinement" les règles et consignes à venir. Même si 5% des sondés affirment vouloir refuser en bloc un troisième enfermement consécutif.

Si le gouvernement décide de mettre en place un troisième confinement, les Français seraient-il prêts à l'accepter ? Si l'on se fie au dernier sondage* IFOP réalisé pour l'Express, publié ce lundi 1er février 2021, 72% des Français accepteraient de se plier à un reconfinement national. Cependant, la lassitude se ressent encore plus fortement parmi la population. Un constat partagé par le gouvernement. 

En ce sens, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal estimait ce dimanche 31 janvier 2021 sur BFMTV que "le moindre mois, la moindre semaine, le moindre jour de confinement qu'on peut éviter aux Français, il faut que (le gouvernement) le prenne". Ce même week-end, certains restaurateurs publiaient des vidéos d'acte de "résistance" sur les réseaux : terrasses ouvertes, avec des clients présents malgré les restrictions, ils appelaient à une forme de "désobéissance civile" par le mot-dièse #Jenemereconfineraipas.  

Seulement, l'enquête dirigée par l'IFOP vient à rebrousse-poil de ces appels à l'insubordination : si 72% des Français souhaitent respecter les règles avant tout, 23% se disent prêts à accepter les règles "globalement, tout en les enfreignant occasionnellement", constate l'institut de sondage.

Derrière, seulement 5% des sondés n'entendent pas se plier à un éventuel troisième épisode de confinement. Jérôme Fourquet, responsable de l'étude, indique à l'Express que "nous ne sommes pas face à un schéma comme aux Pays-Bas, plutôt face à une forme d'acceptation résignée de nouvelles mesures si elles venaient à être prises". 

Lors du précédent sondage réalisé à l'aube du premier confinement, les Français étaient prêts à 90% à accepter les mesures restrictives. "L'approbation a incontestablement perdu du terrain" confie le responsable de l'IFOP, "l'acceptabilité sociale est moins forte pour des raisons évidentes de sacrifices, de tensions psychologiques, de difficultés économiques, et de perspectives de sortie de crise de plus en plus floues", conclut-il. De quoi donner des sueurs froides aux membres du gouvernement, qui doit se décider au sujet d'un reconfinement dès ce mercredi 3 février 2021, à l'occasion d'un Conseil de défense sanitaire

*L'enquête d'opinion a été menée sur un échantillon représentatif de 1005 personnes de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne du 29 au 30 janvier 2021. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche