Covid : au Portugal, nouveau record de contaminations et déplacements à l'étranger interdits

Par Caroline J. · Publié le 29 janvier 2021 à 11h12 · Mis à jour le 29 janvier 2021 à 11h22
Que se passe-t-il au Portugal ? Jeudi 28 janvier, le pays a annoncé un nouveau record de contaminations au Covid-19. Afin de freiner l’épidémie de Coronavirus, les autorités ont décidé d’interdire les déplacements non essentiels à l’étranger pour une durée de 15 jours. On fait le point sur la situation.

Si le Covid-19 poursuit sa propagation dans le monde, il circule plus activement dans certains pays. C’est notamment le cas au Portugal. Le pays européen, qui avait dans l’ensemble plutôt bien géré le début de la crise sanitaire au printemps dernier, est actuellement le pays le plus durement touché au monde par le Coronavirus, en proportion de sa population de 10 millions d'habitants. Il fait face à un nombre record de contaminations et de décès

« Clairement les choses se passent très mal », a confié le Premier ministre Antonio Costa, mercredi soir lors d’un entretien à la télévision. « Nous avons observé une croissance exponentielle des nouveaux cas, et cela amène à de nouvelles hospitalisations qui à leur tour provoquent une pression gigantesque sur le Service national de santé », a-t-il ajouté.

Ce jeudi 28 janvier 2021, le Portugal a ainsi enregistré 16 432 cas et 303 morts supplémentaires en 24 heures, selon le bilan établi par la Direction générale de la santé.

Afin de freiner cette nouvelle vague, les autorités du pays ont décidé de prendre de nouvelles mesures restrictives. À compter de ce dimanche 31 janvier, les déplacements non essentiels à l’étranger seront interdits. Cette mesure devrait rester en vigueur pour une durée de 15 jours. « Sauf cas exceptionnels, pendant la prochaine quinzaine, les sorties de citoyens nationaux par voie aérienne, terrestre ou maritime, seront limitées », a annoncé le ministre de l’Intérieur, Eduardo Cabrita

On rappelle que le Portugal avait déjà décidé de suspendre les liaisons aériennes avec le Brésil et le Royaume-Uni. « De la même façon que nous avions limité les vols du Royaume-Uni et suspendu les liaisons avec le Brésil, nous allons contribuer à la volonté européenne de limiter les vols entre zones à risque dans toute l’Union européenne », a déclaré Eduardo Cabrita.

Preuve que le pays fait face à une nouvelle vague très critique, le Portugal recense, depuis le début de l'épidémie, 11 608 morts, dont plus de 3 000 au cours des deux dernières semaines.

La raison de cette explosion du nombre de nouveaux cas ? L’arrivée du variant anglais sur le territoire combiné aux fêtes de fin d’année. « Si nous avions appris à temps l’existence du variant anglais, nous aurions sûrement pris des mesures différentes pour la période de Noël », a admis le Premier ministre Antonio Costa.

On rappelle que le pays est à nouveau confiné depuis le 15 janvier 2021. Le gouvernement a aussi pris la décision de fermer les écoles, passant à partir du 8 février à l’enseignement à distance.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche