Covid : Le nombre de naissances baisse fortement en France en 2020 selon l'Insee

Par Alexandre G. · Publié le 26 février 2021 à 13h14 · Mis à jour le 26 février 2021 à 13h14
L'Institut national d'études statistiques enregistre une baisse de 13% du nombre de naissances en France. Entre janvier 2020 et 2021, le contexte de la crise sanitaire liée à l'épidémie du Covid-19 aurait refroidit les couples à procréer.

En 2020, la natalité chute dans l'Hexagone en raison du contexte sanitaire. Ce jeudi 25 février 2021, l'Insee (Institut national de la statistique et des études) publie ses chiffres annuels concernant le nombre de naissances enregistrées en France. Entre janvier 2020 et le début de la nouvelle année, les naissances ont chuté de 13% en France

Du jamais vu depuis 1975 ! Pour expliquer les raisons de cette panne de la natalité en France, l'institut estime qu'elle "pourrait être liée" à l'épidémie du Covid-19. Forcément, le "contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer" pendant la période. En janvier 2021, 53 900 bébés sont nés en France. Ils ont forcément dû être conçus lors du premier confinement, vers mars 2020. 

Pendant le confinement, centre de PMA fermés et IVG plus compliquées à réaliser

D'après l'Insee, l'arrivée de la pandémie du Covid-19 aura eu pour effet "d'inciter (les couples) à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité". D'ailleurs, l'institut remarque que "les centres de procréation médicalement assistée ont été fermés" pendant toute la durée du premier confinement. Dans le même temps, ils constatent que le recours à l'interruption volontaire de grossesse "a pu être plus compliqué" pendant la période. 

Si la natalité baisse depuis près de six ans en France, la chute constatée sur 2020 s'apparente à une forme de "baby krach" lié au Covid-19 et à ses conséquences dramatiques. De 2019 à 2020, l'Insee enregistrait une baisse de 7% du nombre de naissances. Une donnée qui "laisse peu de doutes sur le rôle important joué par le contexte de la pandémie sur cette évolution", souligne l'institut. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche