Coronavirus : pour le Pr Fontanet les écoles ne sont pas des amplificateurs de l'épidémie

Par Rizhlaine F. · Publié le 1 mars 2021 à 18h16 · Mis à jour le 1 mars 2021 à 18h16
Alors que la question de la fermeture ou non des écoles pose débat, le professeur Arnaud Fontanet de l'Institut Pasteur dévoile son estimation du rôle que jouent ces établissements dans l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans un article paru dans le British Medical Journal. Selon lui, les écoles «ne jouent pas le rôle d'amplificateur» dans la propagation de la covid 19.

Un fait peut amener à plusieurs interprétations, et la question de l'influence des écoles sur la propagation du coronavirus en France peut en être un exemple. Les nombreuses fermetures d'écoles, les cas de variants détectés, mais aussi l'hypothèse que les enfants soient des super-contaminateurs seraient autant de preuves qui pencheraient vers l'idée que les établissements scolaires accélèreraient l'épidémie de covid 19.

Mais dans une article paru au British Medical Journal, le professeur Arnaud Fontanet de l'Institut Pasteur porte un autre regard sur les contaminations au sein des écoles. Pour lui, ces dernières n'amplifient pas l'épidémie mais seraient plutôt le reflet de la situation sanitaire au sein du secteur. Les cas détectés au sein des établissements scolaires ne seraient donc pas la cause de la propagation mais une conséquence.

Indiquant que les enfants de moins de 10 ans risquent 30 à 50% moins d'être contaminés par le virus que les adultes et qu'ils seraient moins contagieux, contrairement à la précédente hypothèse qui s'était répandue au début de la crise sanitaire, il estime que les écoles ne sont pas un lieu plus propices aux infections liées à la covid que d'autres, ajoutant par la même occasion que les enseignants n'ont pas davantage de risque d'être contaminés en raison de leur métier que d'autres personnes du même âge et du même sexe. Toutefois si la situation venait à se dégrader, il préconise un système d'enseignement à distance d'une semaine sur deux pour les collèges et lycées en ajoutant que la fermeture des écoles primaires doit être en revanche retardée au maximum. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche