François Hollande sur Twitch: ses regrets de président et son tacle contre Macron et Mcfly & Carlito

Par Cécile D. · Publié le 9 mars 2021 à 15h40 · Mis à jour le 9 mars 2021 à 15h40
François Hollande a participé, lundi 8 mars au soir, à l'émission de Samuel Etienne sur la plateforme Twitch. L'ancien président s'est confié sur son regret de ne pas s'être représenté à l'élection de 2017, et s'est moqué au passage de la collaboration entre les youtubeurs Mcfly & Carlito et Emmanuel Macron.

« On est en train de casser Internet », a plaisanté le journaliste Samuel Etienne. Il accueillait l'ancien président de la République François Hollande, lundi 8 mars à 20h30, pour une longue émission diffusée sur Twitch. Les deux hommes ont réuni plus de 620 000 vues en quelques heures seulement, avec un pic à 84 000 internautes au plus fort de son audience. 

Lors de cette émission, François Hollande a répondu aux questions de Samuel Etienne et des internautes dans la bonne humeur, et souvent avec beaucoup d'humour. Il a même tourné en dérision la collaboration d'Emmanuel Macron et des youtubeurs Mcfly & Carlito, qui avaient été mis au défi par l'actuel président de composer une chanson sur les gestes barrières.

Cette vidéo, qui a réuni plus de 10 millions de vues, a beaucoup fait parler d'elle. François Hollande l'a également visionnée, mais il n'a pas été convaincu par la performance des deux youtubeurs. « Je trouve que c'est plutôt pas mal de demander à ces deux créateurs de faire une chanson, une animation pour qu'on respecte les gestes barrières, reconnaît l'ancien homme politique. Oui, j'ai écouté la chanson, et je trouve qu'il vaut mieux faire un geste barrière, y compris par rapport à la chanson », lance-t-il malicieusement.

Ce n'est pas la seule pique que François Hollande a lancée à son successeur. L'ancien chef de l'État constate qu'Emmanuel Macron « consulte souvent Nicolas Sarkozy, mais moi non. » « C’est sans doute plus facile de consulter son lointain prédécesseur que son ancien employeur », ajoute-t-il. « Vous faites bien de rappeler [qu’Emmanuel Macron a été mon ministre de l’Économie], il ne s’en souvient peut-être pas », souligne-t-il encore.

Malgré sa discrétion, François Hollande garde un œil sur l'actualité et le monde politique. Lorsque Samuel Etienne lui demande ses pronostics pour la prochaine élection présidentielle en 2022, l'ancien chef de l'État se dit peiné de voir l'état des partis de gauche en France. « Soyons lucides, non. Il n’y aura pas un candidat unique de la gauche, sauf si les électeurs en décident. Ce n’est pas au parti politique ou au candidat de dire : “Je vais m’écarter ou me rallier à tel candidat”. […] Les sondages d’aujourd’hui indiquent que la gauche est dispersée », regrette-t-il.

Il espère cependant ne pas voir se rejouer le duel Macron-Le Pen au second tour, comme beaucoup de sondages le laissent penser. « Si on ne veut pas se retrouver dans ce scénario, faisons en sorte qu’il y ait deux grandes forces républicaines, droite et gauche, qui se retrouvent. On a besoin de bons débats démocratiques et bons clivages », assure-t-il.

Celui qui rêvait « d’être footballeur, artiste, mais pas président ! » étant petit regrette aujourd'hui de ne pas avoir persisté et tenté sa chance lors de l'élection présidentielle de 2017. « Mon plus grand regret, c’est de ne pas m’être représenté. Cette décision, je l'ai prise trop tôt », a-t-il confié au journaliste.

Pour voir ou revoir l'émission de Samuel Etienne avec François Hollande, rendez-vous sur la chaîne Twitch du journaliste.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche