Week-end de Pâques : 6 600 policiers et gendarmes mobilisés en Île-de-France

Par Caroline J. · Publié le 3 avril 2021 à 12h22 · Mis à jour le 3 avril 2021 à 12h36
En ce week-end de Pâques, la préfecture de police annonce la mobilisation de 6 600 policiers et gendarmes en Île-de-France afin de « veiller au respect des règles sanitaires en vigueur ».

Ce week-end de Pâques sera particulièrement surveillé en Île-de-France. C’est ce qu’a fait savoir la Préfecture de police ce 3 avril, alors que de nouvelles "mesures de freinage" entrent en vigueur. Ainsi, la Préfecture de police prévoit en Île-de-France un dispositif "important" de 6 600 policiers et gendarmes tout au long de ce week-end de Pâques.

 

Petite piqûre de rappel donc : on ne peut pas se rassembler à plus de 6 personnes sur la voie publique. Concernant la vente à emporter de boissons alcoolisées par les bars et les restaurants, elle sera interdite partout en Île-de-France à compter de ce dimanche matin.

Enfin, on rappelle que la consommation d'alcool sur la voie publique est interdite sur plusieurs secteurs de la capitale, dont les berges de Seine, entre les ponts des Arts et de Sully, ou encore le Canal Saint-Martin ainsi que le quartier de la Butte aux cailles.

Il y a quelques jours déjà, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait adressé un télégramme aux préfets et aux forces de l’ordre leur demandant une « fermeté dans la sanction » en cas de non-respect des restrictions.

Paris : l'armement de la future police municipale donne des munitions aux opposants d'Anne Hidalgo Paris : l'armement de la future police municipale donne des munitions aux opposants d'Anne Hidalgo Paris : l'armement de la future police municipale donne des munitions aux opposants d'Anne Hidalgo Paris : l'armement de la future police municipale donne des munitions aux opposants d'Anne Hidalgo Week-end de Pâques : fêtes privées, regroupements de personnes... Darmanin appelle à la ”fermeté”
Suite aux nouvelles annonces d’Emmanuel Macron, le ministre de l’Intérieur a adressé un télégramme aux préfets et forces de l’ordre. Concernant le week-end de Pâques à venir, Gérald Darmanin leur demande une « fermeté dans la sanction » en cas de non-respect des restrictions.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche