Rentrée scolaire : les détails du protocole sanitaire pour la réouverture des écoles

Par Caroline J., Rizhlaine F. · Publié le 25 avril 2021 à 09h22 · Mis à jour le 25 avril 2021 à 17h47
Alors que l'épidémie de coronavirus ralentit en France, les élèves de maternelle et de primaire reprennent le chemin de l’école dès le lundi 26 avril 2021. Quels sont les détails du protocole sanitaire appliqué pour cette rentrée scolaire ?

Ils sont les premiers à retrouver le chemin de l’école après trois semaines loin de leurs camarades. Les élèves de maternelle et de primaire doivent retourner en classe à compter de ce lundi 26 avril 2021. Alors, quel est le protocole sanitaire mis en place dans les établissements scolaires pour ce retour en classe ?

Jean-Michel Blanquer a répondu à cette question ce 22 avril à l’occasion d’une nouvelle conférence de presse. Ainsi, le protocole strict mis en place dans les écoles avant le confinement ne changera pas. Les règles resteront donc les mêmes, avec notamment le port du masque obligatoire pour les enfants à partir de 6 ans. Le ministre encourage également les classes à l'extérieur et les activités sportives dehors. 

Et Quid des repas à la cantine ? Si il n'est pas possible d'éviter le brassage et de respecter les gestes barrières dans le réfectoire de l'établissement, il est possible que les repas soient pris exceptionnellement à l'extérieur ou dans les gymnases. Si les activités périscolaires peuvent reprendre dès la rentrée scolaire, les activités extrascolaires restent suspendues "à l’exception de celles qui concernent les collégiens bénéficiant du dispositif d’accueil prioritaire durant la semaine du 26 avril"peut-on lire sur le site de l'Éducation nationale.

Enfin, le ministre a rappelé la règle concernant la fermeture d’une classe au premier cas positif au Covid-19. Tous les élèves de cette même classe seront alors considérés comme « cas contacts » et devront rester chez eux pour une durée de 7 jours. 

Un dispositif qui risque d’entraîner la fermeture de nombreuses classes, comme cela avait été le cas juste avant la mise en place du confinement. D’autant plus que les élèves de primaire vont être davantage testés qu’au mois de mars. Comme l’a indiqué Jean Castex au début de cette conférence de presse, 400.000 tests salivaires seront réalisés chaque semaine dans les écoles, en privilégiant les départements où le virus circule davantage.

De leur côté, les collégiens et lycéens feront leur retour en cours en présentiel dès le 3 mai, avec des jauges adaptées. Ainsi, les lycéens reviendront dans une classe en demi-jauge. Du côté des collèges, dans les quinze départements les plus touchés par l'épidémie (le Nord, l'Aisne, l'Oise, les Yvelines, la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, le Val d'Oise, la Marne, l'Essonne, Paris, la Sarthe, la Loire, le Rhône, et les Bouches-du-Rhône), les élèves de 4e et de 3e seront également en demi-jauge. 

Pour limiter les risques de contamination, les lycéens devront réaliser un autotest "une fois par semaine" à compter de leur retour en cours en présentiel, soit le 3 mai prochain. On rappelle que ces autotests sont réservés aux élèves de plus 15 ans, selon les recommandations de la Haute autorité de santé. 

Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations
Les Français risquent de se les arracher ces prochains jours. Les autotests débarquent en pharmacie dès ce lundi 12 avril 2021. À l’aide d’un écouvillon introduit dans le nez, ce dispositif permet un dépistage simple et rapide à réaliser soi-même. Mais alors, comment correctement l’utiliser ? Le ministère de la Santé a livré ses conseils et recommandations.

Enfin, "chaque personnel travaillant dans les établissements et les écoles recevra deux autotests gratuits. Ce seront 50 millions d'autotests qui seront distribués." a affirmé Jean-Michel lors de cette conférence de presse.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche