Covid : le variant Delta désormais majoritaire à Paris

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 7 juillet 2021 à 10h22 · Mis à jour le 7 juillet 2021 à 12h26
Après les Landes, c’est Paris qui suscite l’inquiétude des autorités sanitaires. Désormais, le variant Delta y circule activement. Ce mercredi 7 juillet 2021, le directeur général de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France, Aurélien Rousseau, indique que ce variant indien « représente plus de la moitié des cas à Paris ».

Alors que les Français profitent de leur liberté retrouvée, l’épidémie de covid-19 circule toujours et la progression du variant Delta suscite l’inquiétude chez de nombreux scientifiques, mais aussi au sein du gouvernement. 

Après avoir été le département le plus touché par le variant indien, les Landes vont finalement voir leurs dernières restrictions levées ce 7 juillet. En revanche, la situation sanitaire s’aggrave dans certains départements. C’est notamment le cas à Paris, considéré à ce jour comme le seul département d'Île-de-France avec un taux d’incidence supérieur à 50. Il s’élève désormais à 54,2.

Visuel Paris, vue du Meurice suite Etoile - Tour EiffelVisuel Paris, vue du Meurice suite Etoile - Tour EiffelVisuel Paris, vue du Meurice suite Etoile - Tour EiffelVisuel Paris, vue du Meurice suite Etoile - Tour Eiffel Coronavirus : Paris, seul département d’Ile de France au dessus des 50 en taux d'incidence
L'épidémie de coronavirus a connu une décrue importante en Île-de-France. Cependant, en raison du variant Delta qui devient dominant dans la région, Paris connait un rebond de cas de covid 19. Désormais la capitale est le seul département de France au dessus des 50 cas pour 100 000 habitants en taux d'incidence. [Lire la suite]

Pour l’heure, ce taux d’incidence est bien inférieur à celui enregistré lors de la dernière vague en mars dernier avec un pic dépassant les 500, mais l’évolution des indicateurs inquiète de nombreux spécialistes, en raison de la progression rapide de ce variant indien. « Le variant delta progresse très vite. Il représente plus de la moitié des cas à Paris désormais » a ainsi tweeté Aurélien Rousseau, le directeur général de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France.

 

Comme dans d’autres pays, par exemple en Espagne, cette hausse de nouvelles contaminations concerne notamment les jeunes adultes, avec un taux d’incidence passé de 47 à 124 en une semaine chez les 20-29 ans, ainsi que les adolescents âgés de 10 à 19 ans, où le taux d’incidence a progressé de 28 à 95.

Si la Catalogne a décidé d’imposer de nouvelles mesures restrictives pour freiner cette reprise épidémique, comme la fermeture des discothèques, Le Parisien révèle que les autorités françaises ne comptent pas, pour le moment, mettre en place de nouvelles restrictions. Leur stratégie ? Intensifier la campagne de vaccination. Une stratégie confirmée par Aurélien Rousseau. « Seule la vaccination nous permettra d’échapper à ce qui est en train de se dessiner… » a-t-il indiqué sur Twitter.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche