Covid : le pass sanitaire, un « assassinat » pour le milieu du cinéma

Par Graziella L. · Photos par Charlene S. · Mis à jour le 31 juillet 2021 à 10h25 · Publié le 31 juillet 2021 à 10h25
Depuis l’instauration du pass sanitaire dans les cinémas depuis le 21 juillet, la fréquentation des salles obscures a chuté drastiquement. Une mesure pour faire face à l'épidémie de coronavirus que le milieu du cinéma juge incompréhensible et dont l'impact est catastrophique.

La mise en place du pass sanitaire dans les lieux de loisirs et de culture depuis le 21 juillet a de nouveau déstabilisé le milieu du cinéma. Après trois cent jours de fermeture forcée, le marché s'était relancé, notamment grâce à l'actualité du Festival de Cannes. Mais la fréquentation des cinémas s'est effondrée de près de 70% depuis la nouvelle mesure du gouvernement.

Les réalisateurs, distributeurs et producteurs sont inquiets, et craignent que ce coup de frein n'ait des conséquences terribles, selon Le Parisien. Si quelques films sont portés par leur public, comme Kaamelott, meilleur démarrage français en 2021, Fast and Furious 9, franchise pourtant à succès, a perdu 80% de son public après le 21 juillet.

Contrairement aux multiplexes, les petits établissements de moins de cinq écrans ont tiré leur épingle du jeu en limitant leur baisse de fréquentation à 30 %.

Le Grand RexLe Grand RexLe Grand RexLe Grand Rex Pass Sanitaire : cinémas et théâtres peuvent le contourner en abaissant leur jauge
Alors que le Pass Sanitaire est étendu aux lieux pouvant accueillir plus de 50 personnes, certains lieux culturels dont des théâtres, cinémas et salles de spectacle ont décidé d'abaisser leur jauge à 49 afin que l'accès à leur établissement ne soit pas conditionné par le précieux sésame. Une manière de contourner les nouvelles mesures du gouvernement. [Lire la suite] 

Le gouvernement a promis des aides pour compenser les pertes de revenus liées au pass sanitaire, mais cela ne suffit pas, le milieu du cinéma s'estimant sacrifié. "Pourquoi ce traitement de défaveur ? Pourquoi nous différencier des autres lieux de rassemblement ? On a été assassiné, atomisé" déplore Michel Saint-Jean chez Diaphana, distributeur de Titane, récompensé par une palme d'or. Le producteur du film, Jean-Christophe Reymond dénonce sur LCI l'impact sur l'ensemble du cinéma de ce pass sanitaire, "incompréhensible et pas clair".

Les réactions du milieu du cinéma s'enchaînent, fustigeant une mesure catastrophique qui risque de mener à de nombreux reports de films, alors même que le cinéma commençait à retrouver son niveau de fréquentation d'avant Covid

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche