Attention aux arnaques : les escroqueries se multiplient depuis plusieurs semaines

Par Cécile D. · Publié le 10 janvier 2022 à 18h58
Mail, message texte, faux courrier et même démarchage frauduleux : les arnaques se multiplient depuis le mois de décembre. Plusieurs organismes tirent la sonnette d'alarme et nous invitent à la prudence.

Ils se font passer pour Netflix, les services des impôts, des entreprises lambdas. Ils vous demandent de l'argent, vos coordonnées bancaires, vos informations personnelles... Ils tentent de vous arnaquer ! Depuis la période des fêtes de fin d'année, beaucoup de Français ont reçu des messages frauduleux. 

Plusieurs campagnes d'escroqueries ont été dévoilées ces dernières semaines. La dernière en date : un faux site se faisant passer pour la chaîne de magasins Aldi. Les clients peuvent y remplir leur panier de commissions, payer... Sans jamais recevoir leurs courses.

Nos boîtes mails regorgent également d'arnaques. Le ministère de l'Economie et des finances a mis les usagers en garde contre une escroquerie envoyée par courriel électronique. Un message envoyé depuis une adresse de la DGFiP volée, qui prend en chasse les entreprises. « Nous vous invitons à être très vigilants quant au contenu des messages que vous recevez en étant notamment attentifs à tous les signes et détails qui peuvent révéler qu'il s'agit d'un message frauduleux : fautes d'orthographe ou de syntaxe, demandes d'informations détaillées sur l'entreprise ou de ses coordonnées bancaires, etc. En cas de doute, ne répondez pas à ces messages s'ils ne proviennent pas de l'adresse électronique de votre service des impôts des entreprises (SIE) », avertit le ministère.

Même mode opératoire pour ces personnes qui se font passer pour la célèbre plateforme Netflix. De nombreux usagers ont pu recevoir ce mail : « Nous rencontrons des problèmes avec vos informations de paiement. Nous avons alors décidé d’annuler temporairement votre abonnement Netflix ». Une menace qui permet aux voleurs de demander les informations de paiement de leurs victimes sans créer de soupçons : les clients sont invités à cliquer sur un lien pour mettre à jour leurs coordonnées bancaires, s'ils souhaitent conserver leur compte. Là encore, il faut chercher dans les détails la preuve de la fraude : fautes d'orthographe, images de mauvaise qualité, adresse mail inhabituelle...

La Ville de Paris, elle, met en garde les Franciliens contre un autre genre d'arnaque. « La fin et début d'année sont souvent synonymes de ventes de calendriers et de demandes d'étrennes à domicile. La Ville de Paris rappelle que les agents municipaux (éboueurs, égoutiers, etc.) ne peuvent faire ces quêtes. Méfiez-vous des arnaques et des faux éboueurs ! »

Le personnel de la Ville de Paris n'a pas le droit de demander une gratification aux usagers, par avis préfectoral, rappelle la mairie. Il ne faut donc rien donner à des agents municipaux qui se présenteraient à votre porte pour réclamer des étrennes.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche