Le don de sang enfin ouvert aux homosexuels, sans conditions

Par Cécile D., Manon C. · Publié le 15 mars 2022 à 10h56
Le ministère de la Santé a annoncé qu'à compter du 16 mars 2022, tous les Français pourraient donner leur sang, quelle que soit leur orientation sexuelle. Les homosexuels n'auront plus à respecter une période d'abstinence de quatre mois avant un don.

C'est une grande nouvelle pour les dons de sang, alors même que les réserves sont au plus bas depuis des mois en France : à compter du 16 mars 2022, le don du sang sera désormais ouvert à tous les Français, quelle que soit leur orientation sexuelle, et ce sans conditions. Le 11 janvier dernier, le Ministère de la Santé annonçait en effet que le gouvernement mettait fin à cette "discrimination". 

Dès la mi-mars 2022, il n'y aura "plus aucune référence à l'orientation sexuelle" dans les questionnaires préalables aux dons. "Toute personne arrivera comme un individu donneur." a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Une avancée qui s'inscrit dans la loi bioéthique, mais également une "volonté politique" du ministre de la Santé. 

"L'extrême vigilance des autorités sanitaires permet une évolution des conditions d'accès au don du sang. Le niveau du risque (de transmission du VIH par transfusion) baisse régulièrement depuis des décennies" a-t-il poursuivi. Un nouveau critère sera néanmoins ajouté dans le questionnaire : le donneur devra déclarer s'il prend un traitement pour la prophylaxie pré ou post-exposition au VIH. Le cas échéant, le don sera reporté quatre mois plus tard.

"C’est une grande avancée puisqu’il n’y a plus de discrimination liée à l’orientation sexuelle. On sera vigilants sur la manière dont sera formulée la question concernant le traitement préventif contre le VIH, sachant que la quasi-totalité des personnes qui le prennent sont des hommes gays. On espère que cela ne générera pas une nouvelle discrimination", prévient Lucile Jomat, présidente de l’association SOS Homophobie, dans les colonnes de Ouest France.

Pour l’Établissement français du sang, la fin de cette discrimination signifie que le nombre de donneurs va pouvoir augmenter : une bonne nouvelle, alors que les stocks de sang sont toujours trop bas. L'institution ne s'attend cependant pas à une hausse significative du nombre de donneurs. 

Pour rappel, alors que plusieurs pays, à l'instar de l'Espagne, de l'Italie, d'Israël ou encore de l'Angleterre, ont déjà ouvert le don du sang à tous leurs citoyens, la France avait fait un premier pas dans ce sens dès juillet 2016. Depuis cette date, les hommes homosexuels pouvaient, en effet, donner leur sang à la condition qu'ils aient eu une période d'abstinence sexuelle d'un an - ramenée à quatre mois en 2019. 

Don du sang : les réserves en forte baisse, un appel urgent aux donsDon du sang : les réserves en forte baisse, un appel urgent aux donsDon du sang : les réserves en forte baisse, un appel urgent aux donsDon du sang : les réserves en forte baisse, un appel urgent aux dons Don du sang : le vaccin contre le Covid-19 ne vous empêche pas de donner
Contrairement à ce que vous avez pu voir sur les réseaux sociaux, le vaccin contre le Covid-19 n'empêche pas de donner son sang, bien au contraire ! L'Etablissement français du sang veut rétablir cette vérité, alors qu'un appel national a été lancé : les réserves de sang sont très basses. [Lire la suite]

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 16 mars 2022

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche