Coronavirus : quelles mesures de précaution pour les élections municipales à Paris ?

Par Alexandre G. · Publié le 12 mars 2020 à 13h27 · Mis à jour le 12 mars 2020 à 13h27
L'épidémie de coronavirus progresse à Paris comme dans le reste de l'Hexagone. En conséquence, à l'approche des élections municipales prévues les 15 et 22 mars 2020, les mairies indiquent les mesures de précautions utiles, afin que le scrutin se déroule dans les meilleurs conditions. Pour le premier tour, la Ville de Paris prévoit le renfort de 7000 agents et assesseurs.

Quelles sont les conséquences de l'épidémie de coronavirus sur les élections municipales à Paris ? Prévues les 15 et 22 mars 2020, les élections municipales n'ont pour le moment pas été reportées et devraient bien avoir lieu. Reste à savoir dans quelles conditions, alors que les autorités sanitaires multiplient les mesures restrictives et de précautions à quelques jours du scrutin. Le bilan de l'épidémie s'alourdit jour après jour en France, avec 1191 cas et 21 décès confirmés ce lundi 9 mars 2020. A quelques jours du scrutin, les mairies enregistrent 25% d'augmentation sur les procurations. 

 

À Paris, la maire Anne Hidalgo annonce ce jeudi 12 mars 2020 prendre toutes les mesures de précaution nécessaires pour que cet exercice démocratique se passe dans les meilleures conditions. Au premier tour du scrutin, la Ville de Paris va mobiliser 7000 agents supplémentaires, afin "d'assurer la sécurité sanitaire et le nettoyage systématique, avant et après l'ouverture des bureaux de vote". Comme les directives du ministère de l'Intérieur le préconisent, des gels hydroalcooliques seront mis à disposition dans les 897 bureaux de vote à Paris. 

Quelles sont les conséquences pour les 1,3 millions d'électeurs à Paris ? Concrètement, les électeurs sont priés de ramener leurs propres stylos, de couleur bleu ou noir. Les bureaux de votes changeront de disposition pour que les électeurs ne soient pas au contact des rideaux d'isoloirs, et un marquage au sol permettra d'éviter la promiscuité dans les files d'attente lorsque l'affluence est trop importante. Si vous n'avez pas de stylo ou de gel hydroalcoolique, pas de panique : la Ville de Paris a prévu des stocks de stylos et de gels, afin que tous les électeurs sans exception y aient accès.

Forcément, les communes d'Île-de-France s'activent pour mettre en oeuvre des mesures exceptionnelles, afin que le rendez-vous démocratique tant attendu se déroule dans les meilleures conditions. Le Premier Ministre Edouard Philippe a communiqué dans une lettre adressée aux maires les différentes mesures à prendre. 

Dans un premier temps, il s'agit de prendre des dispositions utiles pour limiter la propagation du virus, à commencer par les gestes barrières individuels recommandés par les professionnels de santé et le gouvernement. La physionomie des lieux de bureau de vote est elle aussi à revoir, en fonction des recommandations communiquées par le ministère de l'Intérieur. L'objectif ? Limiter les situations de promiscuité prolongée dans les bureaux de vote et ainsi mieux gérer les files d'attente. 

Les mesures de précaution pour les élections municipales à Paris et en Île-de-France : 

  • Affichage dans chaque bureau de vote des gestes barrières contre la propagation du virus 
  • Adaptation de l'organisation des bureaux de vote et des consignes données aux Présidents en conformité avec les règles édictées par l'Etat
  • Mise à disposition de gel hydro-alcoolique dans chaque bureau de vote 
  • Nettoyage renforcé des bureaux de vote avant et après le scrutin et désinfection au cours de la journée des surfaces le nécessitant 
  • Les citoyen.ne.s sont autorisés à apporter leur propre stylo pour l'émargement des listes éclectorales
  • Organisation du dépouillement dans des conditions d'hygiène et de sécurité renforcées

Aussi, il est précisé que d'autres mesures pourront être mises en oeuvre selon les recommandations évolutives des autorités sanitaires. La situation dans les foyer épidémiques que sont l'Oise, la Haute-Savoie, le Morbihan, le Grand-Est et le Val-d'Oise, l'Etat prévoit la mise à disposition de gants chirurgicaux, la désinfection des machines après chaque vote et la distribution de gel hydroalcoolique. Pour l'instant, rien de tout cela à Paris ou en Île-de-France

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche