Reconfinement national d'urgence : le plan du gouvernement face à la seconde vague de l'épidémie

Par Alexandre G., Julie M. · Publié le 28 octobre 2020 à 10h24 · Mis à jour le 31 octobre 2020 à 17h25
Avant que la seconde vague de l'épidémie de Covid-19 s'abatte sur la France et le reste du monde, Jean Castex, alors chargé du déconfinement au gouvernement, avait proposé un plan de reconfinement. Et la prudence est de mise : celui qui est depuis devenu premier ministre avait alerté qu'un "reconfinement en urgence doit être anticipé". Aujourd'hui, ce scénario semble inévitable. En quoi consiste la stratégie de nos gouvernants ?

De menace crédible à crue réalité, le reconfinement général en urgence fait en quelques jours le grand bond en avant. Tandis que les données de Santé publique France valident chaque jour un peu plus l'hypothèse d'un reconfinement, l'Hexagone est en passe de faire machine arrière jusqu'au 11 mai, date de sortie du premier confinement initié en mars. Il ne manque plus que le feu vert d'Emmanuel Macron, qui doit s'exprimer aux Français ce mercredi 28 octobre à 20h. 

Deux mois plus tard alors que la France connait une flambée des contaminations  et qu'en Espagne de plus en plus de villes sont reconfinées, une question se pose : à quelle sauce de reconfinement allons-nous être mangés ? Localisé, généralisé, par génération... Tout est possible. En effet, aujourd'hui l'hypothèse n'en est plus vraiment une, et la grande majorité des médias français relayent sa crédibilité en boucle sur leurs ondes. Mais en quoi consiste le plan d'urgence de l'exécutif ? 

En ce sens, un plan de reconfinement à échelle locale a été mis au point au sein du gouvernement, qui a depuis connu un remaniement. Jean Castex, devenu Premier ministre était jusque là connu pour être le monsieur déconfinement. Si on doit attendre ce soir à partir de 20h pour connaître les détails du plan ciblé qui pourrait être mis en place en cas de hausse significative de l'épidémie à échelle locale, le chef du gouvernement avait déjà en amont du déconfinement du 11 mai 2020 imaginé un plan de reconfinement d'urgence. Il était alors Haut Fonctionnaire de l'état. 

En cas de rechute donc, Jean Castex avait travaillé en parallèle du déconfinement sur un plan de reconfinement, à la demande d'Édouard Philippe : « J’ai demandé à M. Jean Castex d’élaborer une stratégie très concrète en associant tous les acteurs (...) Son rapport définitif a été validé, et sera rendu public dans les jours qui viennent », a expliqué le Premier ministre.

Dans ce rapport de 68 pages, dévoilé le 11 mai lors de la précédente sortie de confinement, Jean Castex annonçait la couleur : "un reconfinement en urgence doit être anticipé". "En l'absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l'épidémie" précise le haut fonctionnaire. "La possibilité d’une réversibilité des mesures doit ainsi toujours pouvoir être offerte et l'éventualité d’un reconfinement en urgence doit rester dans les esprits et être anticipée par les pouvoirs publics", insiste-t-il.

Parmi les pistes évoquées, Jean Castex recommandait un "désarmement" très "progressif" des lits de réanimation à l'hôpital. Alors que la France doit faire face à un rebond de cas de contaminations et que 68% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid en Île-de-France, la réouverture de ces lits pourrait s'effectuer "très rapidement (dans des délais de 24, 48 ou 72 heures selon les lits)". Autre point évoqué par le haut fonctionnaire : "une attention particulière devra être également apportée aux ressources humaines dans un contexte de fatigue des personnels hospitaliers, en particulier dans les régions les plus affectées par la crise".

Enfin, le "Monsieur déconfinement" du gouvernement rappelait la nécessité de "prévoir des dispositifs d'accompagnement sociaux et économiques de la nature de ceux mis en place durant la période de confinement", sans oublier de "mieux prévenir les risques psycho-sociaux du confinement, aujourd'hui mieux connus". Jean Castex expliquait alors que si il devient nécessaire, le reconfinement devrait être mis en place en urgence. Le gouvernement, autant que les Français, s'apprête à se résoudre au reconfinement. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche